ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

15 décembre 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 00:40 GMT+1



1 Mars 2018

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
d'Ami International Shipping il a fermé le dernier exercise annuel avec une perte nette de -38.1 millions de dollars

Fleurs : le 2017 elle a été un an difficile pour le marché des bateaux citerne

Dans le 2017 d'Ami International Shipping (DIS), compagnie avec une flotte de bateaux citerne pour le transport de produits pétrolifères raffinés, produits chimiques et huiles végétaux, a enregistré un alourdissement de la perte nette annuelle qui est montée à -38.1 millions de dollars par rapport à -12.8 millions de dollars dans l'exercise annuel précédent. Les produits ont totalisé 391.0 millions de dollars (dont +12,6%), 257.4 million de dollars de produits de base time charter (- 1,5%). L'EBITDA s'est attesté à 36.8 millions de dollars (- 33,0%) et le résultat opérationnel a été de signe négatif et paire à -11.4 millions de dollars je respecte à un bénéfice opérationnel de 10.1 millions de dollars dans le 2016.

Dans le seul quatrième trimestre du 2017 la compagnie a marqué une perte nette de -24.5 millions de dollars sur des produits bruts de 101.8 millions de dollars, dont 63.3 million de dollars de produits de base time charter, respect à une experte nette de -18.9 millions de dollars sur des produits bruts de 86.1 millions de dollars, dont 58.4 million de dollars de produits de base time charter. La valeur de l'EBITDA a descendu du -54.4% à 3.2 millions de dollars et le résultat opérationnel a été de signe négatif pour -17.3 millions de dollars respecte à un résultat de signe négatif pour -10.0 million de dollars dans le trimestre octobre-décembre du 2016.

L'administrateur délégué d'Ami International Shipping, Marco Fiori, a confirmé que le 2017 elle a été un an difficile pour le marché des bateaux citerne et donc pour la compagnie, an caractérisé en tant qu'un difficile je conteste de marché - a spécifié le directeur financiers de DIS, Carlos Balestra de Mottola - dans lequel « DIS s'est concentré sur le renforcement de son budget et de sa position de liquidités, en vue de l'achèvement du plan d'investissements de 755 millions de dollars sur des nouveaux bateaux, entamé dans le 2012 ».

Des fleurs a annoncé que « DIS a enregistré une moyenne journalière sur le marché spot pair à 12.026 dollars dans le 2017 par rapport à 13.302 dollars réalisés l'an précédent. Cette différence - il a expliqué - est dû à un marché beaucoup plus faible de prévu, surtout dans la première moitié de l'an par rapport au premier semestre 2016 (premier semestre 2017 : 12.492 dollars vs. premiers semestre 2016 : 16.848 dollars), partiellement compensé d'une seconde partie du 2017 en nette reprise par rapport à la même période de l'an passé (en second lieu semestre 2017 : 11.638 dollars vs. seconds semestre 2016 : 10.111 dollars). Au contempo, nous avons bénéficié d'une couverture de base time-charter du 33% à une moyenne journalière de 15.433 dollars, qui nous a permis de réaliser une moyenne total journalier de base time charter equivalent (spot et time-charter) pair à 13.150 dollars, un niveau satisfaisant vu l'actuel conteste de marché et qu'il montre encore une fois comme notre prudente stratégie commerciale, qui prévoit la couverture de la flotte par des contrats time charter de le long de période, nous permette d'atténuer constamment les effets des cycles de marché négatifs ».

« Quoique soit extrêmement difficile prévoir l'instant exact où on vérifiera une reprise - il a poursuivi des Fleurs - je suis fermement convaincu que le marché des bateaux citerne on soit finalement muovendo vers un cycle positif. Tous les fondamentaux visent dans la juste direction et chaque variable semble indiquer une reprise des locations. Pour le 2018 en effet il est prévu un croissant consomme de pétrole, même merci à l'accélération de la croissance estimée pour l'économie mondiale et de ceci il devrait bénéficier même la question pour transport maritime de produits pétrolifères raffinés. Depuis quelques années, l'industrie du raffinage a subi un changement structurel qui a vu une grande partie de la capacité de raffinage se déplacer de quelques des principaux centres de consommation vers les aériens traditionnelles d'extraction, principalement dans le Moyen Orient. Ce phénomène a sûrement développé la question de tonnage milles pour les bateaux citerne, qui devrait ultérieurement se renforcer des merci au départ prévu de nouvelles raffineries destinées principalement à l'export de produits. Le niveau elevé d'escortes de produits raffinés, qui a contribué à déprimer la question dans les derniers deux ans, semble s'être finalement ajusté sur des niveaux plus normaux. Tous ces facteurs positifs - il a conclu des Fleurs - devraient fournir impulsion à la question pendant qu'au même temps la croissance d'offerte prévue pour les ans prochains est extrêmement limée. Estime, en effet, que la croissance nette (consigne de nouveaux bateaux moins de démolitions) dans les segments de marché dans lesquels DIS actionne, soit à peine du 2,1% dans le 2018 et du 1,7% dans le 2019 ; des tels niveaux représentent des taux de croissance parmi des plus bas des derniers 15 ans ».


ABB Marine Solutions
Consorzio ZAI



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail