ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

23 avril 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 20:59 GMT+2



12 Avril 2018

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Maritimes italiens, faux déterminer dans le Registre International l'unique bouc émissaire

Il le souligne Uiltrasporti, en manifestant de la préoccupation pour les propositions de Frères d'Italie

Uiltrasporti elle repousse les propositions sur l'occupation dans le secteur maritime du mouvement politique Fratelli d'Italie. En se rappellant de que dans la dernière campagne électorale le mouvement avait pris un engagement avec tant de travailleurs du secteur, ou bien d'approuver une loi qui prévoie des facilités fiscales seulement pour ces compagnies de navigation qui embarquent le 90% de personnel italien, dans sa page Facebook le président de Frères d'Italie, Giorgia Meloni, a annoncé que des « merci à des Frères d'Italie parmi les mesures à l'examen de la Commission spécialisée de la Chambre et du Sénat il y aura même le décret législatif de réalisation de la directive européenne sur les travailleurs maritimes ».

Le secrétaire général et le secrétaire national des Uiltrasporti, Claudio Tarlazzi et Paolo Fantappi, ont affirmé que « les déclarations trionfalistiche de la formation politique Frères d'Italie vous référez à un décret législatif qui déterminerait un premier important changement en faveur de l'occupation maritime italienne, à une première lecture du texte, ne résultent pas à notre avis credibles. Nous apprenons par contre avec une certaine préoccupation - ils ont ajouté Tarlazzi et Fantappi - les intentions de Frères d'Italie de balayer l'actuelle installation prévue de la loi 30/98 ».

« Nous ne défendons pas à épée traite l'actuelle installation du Registre International - ils ont spécifié les deux secrétaires de l'organisation syndicale - né entendons empêcher une réforme du secteur que par contre nous souhaitons, mais ne partageons certes pas la volonté politique de simplifier les questions en déterminant dans le Registre International l'unique bouc émissaire ».

« Abattre le Registre - ils ont souligné les représentants d'Uiltrasporti - il ne fera pas seulement pas augmenter l'occupation des maritimes italiens, sujette à une forte concurrence, mais ils seraient mis en discussion au-delà de 20.000 postes de travail aujourd'hui occupés des maritimes italiens sur des bateaux inscrits au Registre International et des battants drapeau italien. Intervenir avec accepte - ils ont mis en évidence Tarlazzi et Fantappiè - annulerait de fait n'importe quel défense du travail italien, en produisant, donc, un effet je contrarie à quel par contre on voudrait obtenir ».

« Le secteur des maritimes italiens - ils ont conclu Tarlazzi et Fantappiè - a besoin d'un raisonnement qui embrasse tous les problèmes encore irrésolus, à partir de la formation, de la réforme du placement, des sburocratizzazione des procédures, du travail usurante, en arrivant jusqu'à la constitution d'un Ministère de Marina Mercantile. Nous invitons, par conséquent, les forces politiques intéressées à se confronter avec tous les acteurs qui actionnent dans le secteur, à partir du syndicat, parce que seulement ainsi on pourra rejoindre un projet de réforme global, en favorisant à bord des bateaux nouvelle occupation italienne et en défendant celle déjà en être ».

ABB Marine Solutions
Est Europea Servizi Terminalistici
Evergreen Line



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Cherche des autres nouvelles sur



Sélectionnez la rubrique:  Toutes les rubriques
Nouvelles
Ports
Tourisme
Banque des Données
Transport par Avion
Transports Routiers



Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail