ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

25 juin 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 04:08 GMT+2



1 Juin 2018

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Travail portuaire, nouvelles tensions pour le détachement de dix travailleurs du port de Gênes à celui de Trieste

Des syndicats et des travailleurs accusent les Autorités de Système Portuaire

Filt-Cgil, fit-Cisl, Uiltrasporti et UGL Mer ont exprimé de la préoccupation à l'Autorité de Système Portuaire du Mar Ligurien Occidental et à cette de Mare Adriatico Orientale pour un épisode de détachement de dix travailleurs du terminal du port de Gênes géré des C. Steinweg - GMT du groupe hollandais C. Steinweg, qui ont été employés pour un mois prés d'Adria Terminal à la Masse II du port de Trieste dans laquelle il actionne la même entreprise, détachement qui a été dénoncé en tant que le Collectif Autonome Travailleurs Portuaires (CALP) de Gênes et qu'elle a suscité même la protestation d'USB/CLPT (Coordination Travailleuse Portuaire de Trieste) qu'ils ont décidé de tendres cet après-midi une garnison à l'entrée du siège Autorité de Système Portuaire de Mare Adriatico Orientale

CALP a stigmatisé comme « une nouvelle provocation sans précédents » l'envoi en déplacement des dix travailleurs » et a dénoncé que « tout serait allé bien dans silence de l'Autorité de Système et des syndicats si les travailleurs portuaires de Gênes n'avaient pas dénoncé ce méfait sans précédents : transférer travailleurs d'un port à un autre, à travailler avec des doubles roulements, en les alternant de semaine en semaine, à la place des portuaires locaux ». « « Les travailleurs génois - il a conclu CALP - doivent rentrer vite de Trieste parce que Steinweg - GMT doit assumer le personnel pour le siège local comme prévu de la loi ».

USB/CLPT ont défini l'envoi de travailleurs génois et demis de la part de C. Steinweg - GMT, au-delà que d'« inacceptable », « d'une ultérieure grave provocation vers tous les travailleurs portuaires » et ont critiqué même l'AdSP de Mare Adriatico Orientale en l'accusant crée et d'avoir avalisé cette situation puisque, avec l'institution de l'Agence pour le travail portuaire du port de Trieste (ALPT), l'agence pour le travail portuaire temporaire contrôlée du même AdSP, « n'a pas été en mesure de prétendre avec détermination que les travailleurs de l'article 17 étaient formés des divers terminalisti. L'évidente conséquence - ils ont remarqué - a été le manque de personnel qualifié, adoptée comme éxcuse des terminalisti dans demander la possibilité d'employer les travailleurs génois. Baissée dans le total silence comme s'elle était une pratique normale ».

Filt-Cgil, fit-Cisl, Uiltrasporti et UGL Mer, en spécifiant de retenir la solution adoptée de la société terminalista pour pourvoir à la carence de main-d'oeuvre spécialisée « extraordinaire et jamais plus de ripetibile », ont demandé à l'AdSP de Mare Adriatico Orientale la convocation d'un urgent rencontre « pour qu'ils soient éclaircis les contours de cette « anomale » et pour certains vers « contractuellement pas correcte » situation, qu'on est venu à créer dans l'escale de Triestre ». « Dans une phase de lutte et de fort engagement des travailleurs portuaires dans défendre et faire respecter les règles qui aujourd'hui règlent le marché du travail et des entreprises dans les ports italiens - ils ont mis en évidence les organisations syndicales - des situations de ce type, risquent d'augmenter les tensions déjà existantes ». Les secrétariats territoriaux de filt-Cgil, de fit-Cisl, d'Uiltrasporti et UGL Mer ont conclu en précisant de retenir que « il ne soit pas plus rinviabile le départ qu'une profonde analyse sur les besoins formatifs du main-d'oeuvre local, en ayant quel objectif la souscription d'un accord qui définisse précises parcourus qu'ils donnent la possibilité aux travailleurs d'acquérir ces caractères professionnel, qui aujourd'hui manquent. Cela - ils ont observé - permettrait de garantir la pleine autosuffisance de notre port en rendant par conséquent pas des plus nécessaires interventions extérieures ».

Dans la lettre à l'AdSP du Mar Ligurien Occidental, dans lequel les représentants locaux de filt-Cgil, de fit-Cisl, d'Uiltrasporti se rappellent de que « les travailleurs en objet font partie d'une concession liée à un plan d'entreprise, qui comprend un nombre d'employés, qui à aujourd'hui avec cette opération n'est pas respecté, les représentants des trois syndicats se rappellent en outre « de que déjà les secrétariats nationaux en passé sont des dûs intervenir sur une épreuve de loi qui prévoyait de régulariser ce mécanisme, qu'à aujourd'hui est défendus de la loi ».

Est Europea Servizi Terminalistici
Vincenzo Miele



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Cherche des autres nouvelles sur



Sélectionnez la rubrique:  Toutes les rubriques
Nouvelles
Ports
Tourisme
Banque des Données
Transport par Avion
Transports Routiers



Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail