ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

25 juin 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 04:12 GMT+2



11 Juin 2018

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Signé l'accord qui assigne au Consortium Bettolo la gestion pour 33 ans du nouveau conteneur terminal de Descente Bettolo à Gênes

Prorogation au 2045 de la concession au terminal SECH. Baptême dans le chef-lieu ligurien du bateau de croisière « MSC Seaview »

EDITORIAL
Le commissariamento du commissaire du port de Gênes

Mademoiselles comprimario de Toti

Pures - comme toujours - victorieux et ils y seront vaincus à conclusion des négociations qui ont porté à la signature du contrat de concession relatif au nouveau conteneur terminal de Descente Bettolo, à Gênes. Comme souvent il arrive au terme d'une fatigante négociation beaucoup des protagonistes de l'événement l'évoquent ils mérite d'être réussi à rejoindre le poteau : celui de trouver un accord entre les institutions et l'entreprise qui devra gérer les nouveaux quais. Parmi ceux-ci il ne semble pas y être l'administrateur délégué de Groupe Investissements Portuaires, Giulio Schenone, à juger au moins de la grimace séchée que loi sur son visage dans les photographies bondies à l'occasion de la signature du contrat, opposée aux expressions satisfaites des représentants des administrations publiques qui ont insistito pour qu'on arrivait à la souscription de l'accord, en menaçant de remettre autrement tout en jeu.

Même Paolo Emilio Signorini sourit dans posa de rite. Mais parmi les supposés victorieux, ce qu'il a moins à se réjouir semble vraiment être le président de l'Autorité de Système Portuaire du Mar Ligurien Occidental : pas certes pour comme on a conclu l'histoire de l'attribution de la gestion du nouveau terminal, dont Mademoiselles elle a vécu la seule phase finale en étant été posé à la guide de l'organisme portuaire dans les derniers jours du 2016, mais pour comme on est des joints à ce but. Dans ces mois, à au-delà de son effectif rôle dans les négociations, des Mademoiselles est apparues être le spectateur passif d'initiatives assumées pour lui du président de la Région. Il a semblé que, de gré ou de force, il ait dû s'adapter à des situations qui n'avaient pas engendré. À beaucoup il est apparu qu'à la guide du port il y avait Toti, pas Mademoiselles.

Nos lecteurs savent qu'inforMARE il retient que la réforme de la législation portuaire réalisée dans l'été du 2016 ait déterminé le commissariamento reste des Autorités Portuaires italiennes, maintenant Autorité de Système Portuaire.

La désinvolture avec laquelle les institutions locales à Gênes on est approprié des tâches attribuées au président de l'Autorité de Système Portuaire du Mar Ligurien Occidental met en évidence comme soit facile soumettre à gestion commissariale le même président de l'organisme portuaire, en lui soustrayant des fonctions à lui ses. Celles-ci quelconque soient les capacités et les compétences du président de l'AdSP, comme montré en cas de des Mademoiselles, certes en possession des qualifications et de la personnalité utile ne pas se faire soustraire des espaces de sa pertinence.

Cela montre encore une fois - à nos j'avertis - combien deprivato de force la tâche assignée aux présidents des Autorités de Système Portuaire de la réforme. Des présidents choisis directement du ministre des Infrastructures et des Transports et nommés d'accord avec le président de la Région qui facilement donne ceux-ci peuvent être enjambés. Il montre combien pour est facile s'approprier des prérogatives du président d'un AdSP. Il montre en somme combien est facile commissariare le commissaire d'un port.

Bruno Bellio
Samedi à Gênes, dans le siège de l'Autorité de Système Portuaire du Mar Ligurien Occidental à Palazzo San George, a été souscrit le contrat de concession de durée de 33 ans avec lequel le nouveau conteneur terminal né dans l'escale portuaire du chef-lieu ligurien avec les remplissages effectués à Descente Bettolo a été assigné en gestion au Consortium Bettolo. Ce dernier est participé au 35% de Se.be.r. Srl, société intégralement contrôlée du génois Groupe des Investissements Portuaires (GIP) qu'à son tour elle est contrôlée des fonds Infravia et Infracapital, et au 65% du Luxembourgeois Itaterminaux Sàrl (Terminal Investment Ltd. - TIL) qu'il fait chef au groupe armatoriale helvétique Mediterranean Shipping Company (MSC), que samedi dans le port de Gênes a fêté même le baptême du nouveau bateau MSC Seaview de sa compagnie crocieristica MSC Croisières.

Selon les prévisions, le nouveau terminal deviendra opérationnel dans le 2022 et aura une capacité de trafic annuelle initial pair 720mil à teu. En spécifiant que le terminal sera équipé avec grue en mesure de servir portacontainer avec capacité au-delà du 20mil teu, les partenaires du Consortium Bettolo ont précisé que le terminal servira soit les bateaux de MSC que les clients de Se.be.r. Srl, entreprise cette dernière que je traverse la société intégralement contrôlée Terminal Conteneurs Tendu de Gênes gère le conteneur terminal Southern European Conteneur Hub (SECH), qu'il est adjacent au nouveau terminal de Descente Bettolo.

Et à proposé du terminal SECH, qui cet an célèbre les 25 ans d'activité, samedi a été souscrit même l'accord qui établit la prorogation jusqu'au 2045 de la concession à travers laquelle Se.be.r gère le terminal.

« Après au-delà de quinze ans - il a affirmé le président de l'Autorité de Système Portuaire du Mar Ligurien Occidental, de Paolo Emilio Signorini, à l'occasion de la signature des accords - je crois que la souscription de la concession avec Consortium Bettolo soit une nouvelle attendue pour tout le port de Gênes. Le nouveau terminal, à la lay duquel out nous avons durement travaillé dans les mois passés, prévoit à des régimes jusqu'à 800.000 teu. Au cours des années à venir on posera l'objectif de rejoindre 500.000-600.000 teu. Il sera un terminal en mesure de recevoir des bateaux portacontainer plus grands même en connexion avec les travaux sur le nouveau barrage. Il sera un terminal géré d'associés avec une très grande compétence. Comme il est connu, ils sont les deux les associés du Consortium Bettolo, aux selon plus grand armateur le monde et fonds américains, français et anglais en mesure de fournir toutes les compétences technologiques et du know-how nécessaire pour l'harmonisation du terminal. En outre nous avons des investissements prévus pour l'accessibilité viaria et ferroviaire en mesure de ne pas faire impattare de la sortie des marchandises du terminal avec la viabilité urbaine. Dans les deux prochains ans nous travaillerons durement pour entamer rapidement l'opérativité ».

Que l'accord qui assigne la gestion du nouveau terminal au Consortium Bettolo était souscrit samedi, en concomitanza avec le baptême de MSC Seaview, a été fortement voulu du président de la Région Ligurie, Giovanni Toti, qui sur les social moyenne a mis en évidence le caractère historique de la signature « pour la concession trentennale du terminal conteneurs de Descente Bettolo au consortium Bettolo. Celui-ci - il a spécifié - est un du terminal sur lequel on développera dans les décennies prochaines le port de Gênes et, après des ans d'attente, finalement nous avons rejoint cet important objectif ».

Le septembre passé Toti, accompagné de l'assesseur régional Edoardo Rixi, du maire de Gênes Marco Bucci, du président de l'AdSP du Mar Ligurien Occidental, Paolo Emilio Signorini, de l'entrepreneur du secteur pétrolifère Alessandro Garrone et de la terminalista et de l'entrepreneur logistique Aldo Spinelli, était volé à Genêve pour rencontrer le fondateur du groupe MSC, Gianluigi Aponte. Visite qui Aponte avait rendu Mars passé en rencontrant à Gênes les mêmes représentants des institutions dans le siège de la Région Ligurie, lorsque elle avait été ventilé le début de l'activité du nouveau terminal déjà dans le 2019.

Le rôle extrêmement j'active de Toti déroulé dans l'événement qui s'est conclu avec la signature de la concession avec le Consortium Bettolo a rejoint son sommet les derniers jours lorsque le président de la Région Ligurie et le maire de Gênes dans une lettre envoyée aux associés du Consortium Bettolo les ont sollicités à trouver un accord et à signer plus au vite contrat de concession, autrement - ils ont menaçantement écrit en précisant de retenir inacceptable la situation de stagnation - ils auraient demandé à l'Autorité de Système Portuaire de reconsidérer les accords rejoints et les concessions dans de définition.

Missive qui évidemment a obtenu l'effet voulu : celui de souscrire le contrat samedi, lorsque il avait été programmé le baptême du bateau de croisière à Gênes. Un double événement de grande importance pour le groupe armatoriale MSC, guidé aujourd'hui du fils du fondateur qui a exprimé sa satisfaction pour l'accord pour Descente Bettolo qui - il a mis en évidence le président et l'administrateur délégué du groupe MSC, Diego Aponte - « représente un instant de grande importance pour le système portuaire ligurien, rejoint des merci à la précieuse collaboration des institutions locales, qui ont montré de savoir faire système au bénéfice du tissé économique régional. Nous sommes ravis - il a déclaré - que l'accord ait été paraphé, ne voyons pas l'heure de pouvoir compter sur un terminal pleinement opérationnel ».

Plus succint je commente de l'administrateur délégué du Groupe des Investissements Portuaires : « je développe de Bettolo - il a dit Giulio Schenone - garantira l'accoste des grands bateaux portacontainer dans l'escale ligurienne, et sera complémentaire à notre présence dans le adjacent terminal SECH ».

À propos de la prorogation de la concession au terminal SECH, le président de l'AdSP a mis en évidence que « SECH est une terminalista fondamentale pour le port de Gênes avec au-delà de 335.000 teu travaillés dans la derniere année, un plan d'investissements très significatif pour au-delà de 120 millions d'euro pour les ans prochains et retombées positives pour l'occupation déjà dans cette première phase avec des nouveaux engagements. Je crois que, ensemble à autres mesures que nous adoptons pour les nôtre il range portuaire - il a ajouté des Mademoiselles - ce poteau soit la confirmation qui le port est en santé et qu'opérateurs il valide et nouveaux (nous nous rappellons de que SECH a eu une transition importante de la famille qu'il l'a créé à une organisation propriétaire avec des nouveaux fonds) choisissent nos ports dans le signe d'un dynamisme qui fait bien espérer pour le futur ».

À l'occasion du baptême du nouveau bateau de croisière MSC Seaview, le président exécutif de MSC des Croisières, Pierfrancesco Vago, a spécifié qu'en Ligurie ils travaillent pour le groupe environ 2.500 personnes et le 25% de tous les employés italiens de l'entreprise. « Il est à Gênes - il s'est rappellé Vague - où avons décidé de construire les Tours MSC. Où ils ont siège l'Agence les Bateaux. Grande Navi Veloci - GNV, notre division Food & Beverage et, naturellement, MSC Croisières. Gênes - il a souligné - est le nôtre « home port ». Le port dans lequel MSC Croisières mouvemente plus de passagers au monde, où le 90% du trafic croisières est MSC. Nos activités, nos investissements, activent - dans cette ville, dans toute la Ligurie - des ultérieurs 3.500 postes de travail dans poussé. Ici nous investissons tous les ans environ 600 millions d'euro, en engendrant une retombée économique globale pair à un milliarde et moyen d'euro ».




Est Europea Servizi Terminalistici Vincenzo Miele


Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Cherche des autres nouvelles sur



Sélectionnez la rubrique:  Toutes les rubriques
Nouvelles
Ports
Tourisme
Banque des Données
Transport par Avion
Transports Routiers



Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail