ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

12 décembre 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 19:30 GMT+1



23 Juillet 2018

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Filt Cgil, Fit Cisl et Uiltrasporti, nous veillerons pour que la fusion moby-Tirrenia n'attaque pas l'occupation

Les syndicats ont présenté un amendement au décret-loi Dignité sur défence paiement comptant

Relativement au projet de fusion des compagnies de navigation Moby et Tirrenia CIN du groupe Honoré Armateur(du 18 juin 2018), « n'importe quel éventuelle réorganisation du personnel administratif sera préventivement discutée avec les organisations syndicales comme prévu du Contrat National des maritimes et ils nous ont assurés que dans tous les cas il n'y auront pas des effets négatifs sur les niveaux occupationnels des entreprises ». Ils l'ont déclaré aujourd'hui les secrétaires nationaux de Filt Cgil, de Fit Cisl et d'Uiltrasporti, Natale Colombo, Monica Mascia et Paolo Fantappiè, suite à une rencontre qui s'est tenue jeudi passé avec les dirigeants des deux compagnies.

« L'opération, sur la base de quel elles nous ont référé les entreprises, qui verront l'absorption de Moby en Tirrenia - ils ont expliqué les trois représentants des syndicats - se développent en diverses phases et étapes, à partir de la présentation d'un projet technique/juridique, déjà déposé prés du Tribunal de Milan, et poursuivra avec une cronoprogramma d'événements, en passant pour l'implication de la structure finance de toutes les deux les sociétés, jusqu'à l'approbation des assemblées ordinaires des associés. Moby et Tirrenia prévoient que toute l'opération puisse se conclure avant l'an. Nous continuerons à veiller et à tenir sous contrôle pour que ce qui nous a été garanti en termes de sauvegarde des postes de travail et de tutelles des travailleurs soit maintenu sous tous les aspects ».

Filt Cgil, Fit Cisl et Uiltrasporti ont spécifié qu'à leur demande de détailler les possibles reflets qui le procès de fusion pourraient avoir sur l'actuelle force de travail, « la réponse a été positive en termes de tenue occupationnelle, en conjurant de fait la détermination de futurs surnombres. Elle a été par contre prévue la possibilité, arrêt en restant les actuels sièges de travail - ils ont précisé les trois organisations syndicales - d'une réorganisation du travail pour le secteur administratif qui prioritamente sera présenté à écrivant de sorte que on puisse développer une comparaison parmi les parties dans le respect de ce que prévu de CCNL ».

« En outre, relativement à la circulaire qui prévoit les avances d'argent à bord effectués seulement avec des moyens des tracciabili (virements) - ils ont annoncé en outre Filt Cgil, Fit Cisl et Uiltrasporti - dans attendue qu'on puisse avoir une modification législative que deroghi de tel accomplissement le secteur maritime, nous avons convenu de prévoir une mise à jour des sommes à anticiper aux maritimes et prévues en son temps dans le dernier accord d'entreprise, en allant à les augmenter ».

Filt Cgil, Fit Cisl et Uiltrasporti ont expliqué que les dirigeants des deux compagnies même ont informé les syndicats qui ont été commandez en Allemagne deux nouvelle ro-ro destinée au long rayon à l'intérieur de la flotte CIN et qu'ils verront l'emploi environ de 100 maritimes parmi ceux en tableau d'exercise et les réserves.

À propos de la traçabilité des paiements des salaires aux maritimes, les secrétaires nationaux des trois syndicats ont annoncé d'avoir présenté « un amendement pour résoudre le problème dans le secteur des maritimes italiens embarqués sur des bateaux en service international, insurgé avec l'obligation du paiement des rétributions avec des systèmes des tracciabili, qui excluent de l'argent comptant, prévu dans la dernière loi de budget. Les avances sur les rétributions comptant que le personnel reçoit à bord - ont souligné - ils sont fondamentaux pour permettre l'achat de biens et services primaires à terre, lorsque les bateaux amarrent en ports commerciaux etrangers.

« Pour ceci - ils ont conclu Pigeon, Mascia et Fantappiè - nous avons élaboré et avons présenté un particulière amendement à la Commission Finances de la Chambre des Députés, à l'occasion de la discussion sur le Décret Dignité, de dérogation pour le secteur maritime, pour qu'il soit exclu de la traçabilité des sommes perçues à bord bateau dans les services internationaux. La monnaie électronique, en effet, n'est pas acceptée dans beaucoup de ports du monde. Nous souhaitons que le Parlement donne suivi positif à cette nécessaire dérogation pour le bien-être de nos maritimes ».

ABB Marine Solutions
Consorzio ZAI



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail