ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

16 décembre 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 07:52 GMT+1



8 Novembre 2018

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Six arrestations pour appels d'offres manipulés au port d'Augusta

Une enquête a vérifié que les bandes et les disciplinaires de compétition n'étaient pas prévus de fonctionnaires de l'Autorité Portuaire, mais d'une société de projet syracusain

Six personnes arrêtées, deux sujets interdits et séquestration de sommes pour au-delà d'un million d'euro et d'une société de projet. Il est ceci hésite d'une opération, dénommée « Port Utilitaire », qu'il a dévoilé articulé système d'altération des compétitions d'adjudication bannissez de l'Autorité Portuaire d'Augusta pour la réalisation d'importantes oeuvres infrastructurales dans le port sicilien financiées avec des contributions nationales et communautaires.

Les six ordonnances custodiali, émises, sure demandement de Procura de la République de Syracuse, du Gip du Tribunal vis-à-vis de quatre professionnels et de deux fonctionnaires de l'Autorité Portuaire d'Augusta, en ordre au délit de corruption, ont été exécutées de la Garde de Finance de Syracuse. La mesure reconnaît la répétition de différentes hypothèses de corruption et de troublante de vente aux enchères dans le domaine des compétitions d'adjudication vous bannissez de l'Autorité Portuaire megarese. Les adjudications « pilotées » rentrent dans ceux prévus dans la « Fiche des Grands Projets - Hub je porte d'Augusta ». Les oeuvres sont financiées dans le domaine de la programmation 2007/2013 avec des fonds PON et se montent environ à 100 millions d'euro.

Dans le cours de la d'aujourd'hui présentation, prés de la Garde de Finance de Syracuse, de je hésite des enquêtes, a été spécifié que les investigations, conduite du Noyau de Police Économique - Financière sous la direction et la coordination de Procura, ils ont d'abord montré que les compétitions publiques resérves de l'Autorité Portuaire. « elles ont été troublées ». Les bandes et les disciplinaires de compétition, en effet, n'étaient pas directement prévus des fonctionnaires de l'organisme public adjugeant, mais plutôt étaient réalisés de professionnels titulaires d'une société de projet syracusain. En outre dans quelques circonstances, certains commissaires de compétition, après avoir déroulé la tâche de composante de la commission aggiudicatrice, recevaient - même avec je masque de troisièmes sujets - charges de consultation de la société qui s'était adjugée l'adjudication.

En particulier, à travers une méticuleuse reconstruction des relations se passantes entre les trois professionnels titulaires de la société de projet et les deux fonctionnaires de l'Autorité Portuaire d'Augusta convenue à les procédures d'évidence publique, il a été vérifié que les trois privés inventaient les bandes et les disciplinaires de compétition, pendant que les Responsables Uniques de la Procédure de l'Autorité Portuaire se limitaient, de fait, à la presse et à la publication en « Gazette Officielle ».

En outre il est émergé que l'illicite conditionnement des procédures était prédestiné à pilotée adjudication de l'adjudication à des sujets économiques avec lesquels les titulaires de l'étude de projet avaient déjà conclu des « accords préventifs » conclus à transférer aux mêmes importantes parts de bénéfices, à travers des appropriées « consultations ». Essayé système qui a porté les mêmes professionnels à s'assurer des consultations pour presque huit millions d'euro, à encaisser des vainqueurs des millionaires compétitions d'adjudication.

Pour la gestion des contrats de consultation les trois professionnels même avaient créé quelques sociétés de droit maltais. Celles-ci cependant ont résulté instrumentalement utilisées seulement pour encaisser les relatives compensations. En effet, à je hésite des appropriées rogatoires internationales, les sociétés étrangères ont résulté dépourvues d'effective opérativité et ont prédestiné à l'illicite système.

Par le côté je publie, les deux fonctionnaires de l'Autorité Portuaire chargés de gérer les appels d'offres quels Responsables Uniques de la Procédure ont encaissé environ 500mil euros chacun à titre d'incitations pour les relatives activités d'institut. Comme montré des enquêtes, ces activités ont été en réalités déroulées des trois professionnels titulaires de l'étude de projet.

Dans le cours de la présentation de l'opération il a été mis en évidence que tel illicite mécanisme a trouvé vaste confirmation dans les actes d'enquête exécutés. Dans les ordinateurs personnels en service aux privés elle a été en effet retrouvée de la documentation presque de toutes les appels d'offres bannis, ainsi que différents actes de l'Autorité Portuaire. L'enquête technique sur les ordinateurs a ensuite acclarato qui l'étude de projet avait stipulé des accords avec les entreprises qui auraient vaincu les adjudications encore d'abord qu'il était publié l'avis de compétition. En outre les mêmes enquêtés, sentis sur le point, ont admis que les actes de compétition étaient prévus de main privée.

Outre l'ingénieur de l'étude de projet, qui avait le rôle de « réalisateur » du système de distribution des adjudications, à deux frères qui sont les autres titulaires de l'étude et aux deux fonctionnaires de l'organisme portuaire, il a été en outre arrêté pour corruption même un autre professionnel, dans le rôle de commissaire de compétition. Plus évanouies les positions des autres sujets frappés de la mesure : disposé la défence d'exercer l'activité d'ingénieur pour six mois vis-à-vis d'un conseiller de l'Autorité Portuaire de support au R.U.P et pour 12 mois vis-à-vis d'un autre un commissaire de compétition. À des enquêtés, à divers titre, ils sont contestés les délits de corruption pour acte contrarie aux devoirs de bureau en même temps aux circonstances aggravant et aux peines pour le corrupteur, troublée liberté des enchantements.

Même il a été disposé la séquestration de la somme environ d'un million d'euro, même pour équivalent, en ordre aux patrimoines personnels de chacun, comprises des éventuelles participations en société ou des organismes. Elle a été séquestrée même la société de projet syracusain.

ABB Marine Solutions
Consorzio ZAI



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail