ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

14 décembre 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 04:47 GMT+1



20 Novembre 2018

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Séquestrée le bateau Aquarius de Médecins Sans Frontières pour présumé déchargement illicite de refus dangereux

L'Ong dénonciation qui traite « d'une mesure disproportionnée et instrumentale, tendue à se criminaliser pour l'enième tourne l'action humanitaire-humanitaire en mer »

Le bateau Aquarius de l'organisation pas gouvernementale Médecins Sans Frontières, actuellement dans le port de Marsiglia, a été poste sous séquestration calcule suite à une enquête menée de Garde de Finance et une Police et coordonnée de Procura de Catane qui aurait vérifié un écoulement illicite en 11 ports italiens (Trapani, Pozzallo, Augusta, Catane et Messine en Sicile, Vibo Valentia, Reggio Calabria et Corigliano Calabro en Calabre, Naples et Salerno en Campanie, Toast en Pouilles) 24mil de kilogrammes de refus, parmi des refus dangereux à risque infectieux, sanitaires et pas, débarqués soit de l'Aquarius que du Vos Prudence, un autre bateau employé de Ong. Ils sont dans l'ensemble 24 enquêtés.

« Nous condamnons avec force la décision des autorités judiciaires italiennes de séquestrer le bateau Aquarius pour présumées irrégularité dans l'écoulement des refus de bord. Une mesure disproportionnée et instrumentale, tendue à criminaliser pour l'enième tourne l'action humanitaire-humanitaire en mer », a dit Karline Kleijer, responsable des émergences pour Médecins Sans Frontières, en commentant l'annonce de la séquestration du bateau. « Après deux ans d'enquêtes judiciaires, d'obstacles bureaucratiques, infamants et jamais confirmés des accusations de complot avec les trafiquants d'hommes - il a dénoncé - maintenant sommes accusés de faire partie d'une organisation criminelle conclue au trafic de refus. Il est l'extrême, l'inquiétante tentative d'arrêter à n'importe quel prix notre activité de recherche et secourent en mer ».

« La mesure de séquestration de l'Aquarius, qui comprend même quelques uns de nos comptes bancaires - il a spécifié MSF - dérive d'une longue enquête de Procura de Catane sur l'écoulement des refus de bord, avec détail référence aux vêtements des migranti secours, aux écarts alimentaires et aux refus de nos activités médicales. Mais toutes nos opérations en port, comprise la gestion des refus, ont toujours suivi des procédures standard. Les autorités compétentes n'ont pas contesté ces procédures né déterminées quelque risque pour la santé publique de lorsque nous avons entamé les activités en mer dans le 2015 ».

L'organisation pas gouvernementale a réaffirmé la « pleine disponibilité à collaborer avec les autorités italiennes, « mais - il a précisé MSF - nous contestons la reconstruction de Procura et repoussons catégoriquement l'accusation d'avoir organisé quelconque activité abusive conclue au trafic illicite de refus. Après l'évaluation du décret de séquestration et une analyse interne, qui montre comme les accusations soient inaccurate et fourvoyante, nous présenterons recouru au Tribunal du réexamen ».

« Nous sommes prêts - il a souligné le directeur général MSF Italie, Gabriele Eminente - à éclaircir les faits et à répondre des procédures que nous avons suivi, mais réaffirmons avec force la légitimité et la légalité de notre action humanitaire. L'unique crime que nous voyons aujourd'hui dans la Méditerranée est le démantèlement total du système de recherche et secourt, avec des personnes qui continuent à partir sans plus de bateaux humanitaires à sauver leurs vies, pendant que qui survit à la mer est rapporté à incube de la détention en Libia, sans quelque considération du droit internationale maritime et des réfugiés ».

Des médecins Sans Frontières s'est rappellés de que, avec cinq bateaux humanitaires actifs en trois ans d'opérations en mer, l'organisation a secourt au-delà de 80.000 personnes en coordination avec les autorités maritimes et dans le respect des lois nationales et internationales. L'Ong s'est rappellé en outre de que le bateau Aquarius, l'unique restée avec à bord une équipe je soigne de MSF, aujourd'hui est bloqué dans le port de Marsiglia « après deux revoche du drapeau en deux mois, pour concertées des pressions politiques ».

ABB Marine Solutions
Consorzio ZAI



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail