ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

16 d├ęcembre 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 23:33 GMT+1



21 Novembre 2018

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Hapag-Lloyd retient que soit finie la phase de la consolidation parmi le top player du transport maritime containerizzato

Pour la compagnie, le secteur est arrivé à un point de tournant

Selon l'allemande hapag-Lloyd, le secteur du transport maritime containerizzato est joint à un point de tournant. Pour la compagnie de navigation germanique, qui est cinquième de ce marché à niveau mondial quant à capacité de la flotte, on en effet a conclu la phase de consolidation en acte depuis quelques années qu'il a impliqué la même hapag-Lloyd, qui a réalisé des fusions avec sud-américaine CSAV et avec moyen-oriental UASC. À l'occasion de la d'aujourd'hui présentation aux investisseurs dans le domaine du Capital Markets Day, la compagnie d'Amburgo a mis en évidence que la même hapag-Lloyd est deux fois plus grande de ce qu'était dans le 2014 en termes de capacité de chargement de sa flotte, qui avant la fusion avec la compagnie chilienne ère constituée de 144 bateaux pour une capacité de soute paire 800mil à teu et aujourd'hui est formée de 222 portacontainer (dont le 66% de propriété et le 34% à location) en mesure de transporter dans l'ensemble de 1.6 millions de teu.

Hapag-Lloyd prévoit qu'ils ne se vérifieront pas en futures opérations de consolidation parmi les premiers sept vecteurs maritimes mondiaux du secteur, ou bien - outre la compagnie allemande - parmi Maersk Line, Mediterranean Shipping Company (MSC), COSCO Shipping, CMA CGM, Ocean Network Express (ONE) et Evergreen Line. Hapag-Lloyd donc a tacitement démenti à nouveau une possible ventilée fusion avec la français CMA CGM. Selon la compagnie allemande, en effet, une ultérieure consolidation parmi le top player du transport maritime containerizzato est maintenant moins alléchante à cause des toujours mineurs avantages déterminés de l'augmentation des économies d'échelle.

Hapag-Lloyd a mis en évidence même comme dans ces derniers les compagnies du secteur même aient reconnu la necessité d'une réduction des coûts et comme ces coupes ils aient été portés à terme avec passé. En particulier, la compagnie allemande a souligné que si en 2009, à front d'une location moyenne de 1.257 dollars/teu et à un prix moyen du bunker de 331 dollars/tonne, hapag-Lloyd avait enregistré un EBITDA de signe négatif de -407 millions de dollars et une perte avant les impôts pairs à -958 millions de dollars, dans les premiers neuf mois du 2018, en présence d'une location moyenne de 1.032 dollars/teu et d'un prix du combustible de 406 dollars/tonne, EBITDA et résultat avant des impôts aient été les deux de signe positif et pair respectivement à 972 millions et 15 millions de dollars. En outre - il a remarqué la compagnie - en appliquant la valeur des locations et du prix du bunker de 2009 à la de base de coûts à la période de 12 mois terminé le 30 septembre passé l'EBITDA et la donnée pre imposées ils résulteraient à les deux de signe positif et pair environ à 4.0 milliardes et 2.7 milliardes de dollars.

Selon hapag-Lloyd, donc, le focus des compagnies du secteur ne doit être plus celui de la dimension d'échelle, mais plutôt celui d'une majeure orientation au client. Parmi les initiatives pour améliorer la qualité et l'efficacité des services, la compagnie a énuméré l'optimisation du network des lignes, la collaboration avec les terminalisti et les améliorations dans l'approvisionnement et dans la gestion des conteneurs. En outre hapag-Lloyd a annoncé des ultérieurs investissements dans le champ des digitalizzazione et de l'automation, pour être en degré - par exemple - d'augmenter au 15% cote du business en ligne dans le 2023.

ABB Marine Solutions
Consorzio ZAI



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail