ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

16 décembre 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 06:32 GMT+1



22 Novembre 2018

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Les autorités calabraises contraires au scorporo des ports de Reggio Calabria et de Villa San Giovanni de l'Autorité Portuaire de Gioia Tauro

Annoncée l'engagement de toutes les initiatives utiles pour garantir l'integrité du système portuaire calabrais

Le président de la Région Calabre, Mario Oliverio, le maire de Reggio Calabria, Giuseppe Falcomatà, et le maire de Villa San Giovanni, de Giovanni Siclari, ont envoyé une lettre au Premier Ministre des ministres, au ministre des Infrastructures et des Transports, aux présidents de Chambre et de Sénat et à tous les parlementaires calabrais pour protester contre l'hypothèse de modifier la jurisdition de l'Autorité de Système Portuaire de Mari Tirreno Meridionale, Jonio et du Détroit, déterminé avec la réforme de la réglementation portuaire du 2016, en soustrayant elles de la portée de son administration et gestion, qui comprend les escales portuaires de Gioia Tauro, Crotone, Corigliano Calabro, Taureana de Palmi, Milazzo, Tremestieri et Vibo Valentia, les ports calabrais de Reggio Calabria et de Villa San Giovanni, au-delà de que le port sicilien de Messine, trois escales seraient inclus dans la jurisdition d'un nouvelle AdSP.

« Nous sommes venus à connaissance - ils ont écrit Mario Oliverio, Giuseppe Falcomatà et Giovanni Siclari - qui a été présenté au Sénat du rapporteur un amendement au dessin de loi fiscale 886, que modification l'organisation actuelle de l'Autorité de Système de Gioia Tauro selon laquelle il viendrait à être institué une nouvelle Autorité de Système Portuaire qui inclurait même les ports de Reggio Calabria et Villa San Giovanni scorporandoli de l'Autorité Portuaire de Gioia Tauro. La Région Calabre, la Ville Urbaine et les Communes de Reggio Calabria et de Villa San Giovanni - ils ont expliqué représentés des trois institutions calabre - ne partagent pas cette hypothèse pour des évidentes raisons, comme il s'est eu le moyen de signaler lorsqu'elles sont venues hors les premières indiscrétions de presse et comme il s'est eu le moyen de mettre en évidence directement M. ministre des Infrastructures Toninelli dans la récente rencontre du 8 novembre avec le président de la commission régionale ».

Oliverio, Falcomatà et Siclari ont spécifié que leur contrariété à cette hypothèse est dû à des « raisons territoriales opérationnelles : gestion de investissements et opérations dans ports cruciaux de Calabre, comme Reggio et Villa - ils ont éclairci - ne serait pas uniformisé aux standards provenants d'une seule Autorité de Système, pour lequel quelconque investisseur et/ou opérateur on trouverait à avoir à des différentes procédures, de pratique, d'et cetera craint - ils ont souligné - est particulièrement grave parce qu'il va en direction opposée par rapport au procès de simplification plusieurs fois dans le Pays de tous demandé. La séparation des ports de Villa et de Reggio introduirait un clair et une évidente parcours de complication en allant contre les évidents best practice tous de rappelées. Il serait encore plus grave dans l'instant où on procède à uniformiser toutes les procédures dans un unique guichet homogène pour tout le territoire régional ».

En outre Oliverio, Falcomatà et Siclari ont allégué des « raisons de continuité gestionnaire et de programmation stratégique : la gestion du port de Villa - ils ont précisé - viendrait à être brusquement interrompue après des ans de pleine intégration dans le système de l'Autorité Portuaire de Gioia Tauro et de la Calabre ; intégration qui a porté à je développe d'un projet de contrôle télématique cofinancé de la Commission Européenne. Le contrôle télématique ne peut pas qu'être coordonné avec Gioia Tauro en ayant ainsi la possibilité de réorganiser les arrêts des véhicules lourds et, en seconde phase, des légers, en des queues virtuelles, si du cas long l'autoroute, en allégeant le chargement d'engorgement dans la ville de Villa. La coordination avec Gioia Tauro - ils ont en outre expliqué - permet d'affronter en mode accomplie la question des delocalizzazione des abordages, en réorganisant le trafic marchandises actuellement insistant dans les périmètres des ports de Reggio et Villa dans un nouveau site comme donne le long de temps attendu des citoyens, en réorganisant les abordages actuels avec les destinations qualifiantes établies entre Région, Ville urbaine et Communes et en étroite synergie avec les autres ports de la Calabre. Le port de Villa peut assumer les fonctions qui permettent l'amélioration de la qualité de vie et du bien-être des citoyens ».

Le gouverneur de la Calabre et les deux maires même ont remarqué qu'ils subsistent des « raisons d'intégration économique et sociale du port européen (Comprehensive) de Reggio Calabria avec les autres ports prévus du Plan régional dans le domaine de la commune de Reggio Calabria, auquel associer des fonctions coordonnées. Dans le cadre global des ports de la Calabre - ils ont observé - Reggio peut et doit avoir un rôle central relativement à la question crocieristica largement inexprimée. À Reggio elles sont assignées dans le cadre des ports de la Calabre fonctionnes de leadership territoriale et en particulier pour la Calabre du Sud dans le sien renouvelée de la vocation à partir du Museo Nazionale. La synergie parmi le port de Reggio (touristique crocieristico) et celui de Gioia Tauro viendrait à être brusquement interrompue sur naître en coupant les ailes au projet de développe de la Calabre même ».

Oliverio, Falcomatà et Siclari ont dénoncé en outre la « délicatesse économique d'une nouvelle Autorité qui n'aurait à son intérieur aucun port « core » des réseaux européens TEN-T et donc serait nécessairement dans les faits escaladée dans une condition d'absolue marginalité dans les échanges internationaux. Le naissant Autorité de Système - ils ont mis en évidence - irait au dessous de tous les standards internationaux pour les ports de nouvelle génération, en maintenant un profil seul localistico joint à la gestion du trafic sur le détroit et au ro-ro national ».

Ils ont été rappelés même des raisons d'ordre économique et juridique relativement à je développe de ZES Calabre et en ce qui concerne ZES dans la ville urbaine : « ZES - ils ont expliqué - perdrait le cadre unitaire et de je développe soutenable qui s'est dessiné jusqu'à de sa première proposition et qu'il s'est étudié et déterminé comme mission principal dans le programme stratégique et dans toutes les consultations déroulées avec des collectivités locales, syndicats, associations datoriali et sociaux, université. Des telles raisons produiraient des très graves dommages dans les communes de Reggio Calabria et Villa San Giovanni qu'ils verraient des aires ZES vous gérez d'organismes divergés avec des procédures différentes en allant donc vers décida des formes de complication procédurière qui seraient opposées aux principes constitutifs de ZES trucs comme énoncés dans le décret ministériel 91. Dans la substance, selon combien prévue pour les aires ZES à l'intérieur des deux ports les mêmes aires elles seraient gérées en copropriété pour quelques aspects du président de la nouvelle Autorité et pour autres aspects du président de Gioia Tauro en insérant ainsi un duopole qui pourrait bloquer quelconque décision. Projeté du duopole, ainsi comme d'amendement - ils ont remarqué Oliverio, Falcomatà et Siclari - il pourrait amorcer même des problèmes décisionaux dans toutes les autres aires ZES de la Calabre en bloquant sur naître ZES Calabre qui a été la première en Italie à être proposition, la première à présenter le programme stratégique qu'on verrait des trucs enlisée en débats administratifs qui en bloqueraient quelconque efficacité en faisant bouger les entreprises vers autres emplacements territoriales ».

Pour ces raisons Oliverio, Falcomatà et Siclari ont réaffirmé leur nette contrariété à la séparation de deux infrastructures portuaires calabraises, Reggio Calabria et Villa San Giovanni, « qui - ils ont mis en évidence - dans le système portuaire régional ont un rôle fondamental et stratégique. Les représentants des trois institutions calabraises ont conclu en spécifiant que « la Région et les collectivités locales intéressées assumeront toutes les initiatives utiles pour garantir l'integrité du système portuaire calabrais ».

ABB Marine Solutions
Consorzio ZAI



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail