ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

18 décembre 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 14:31 GMT+1



5 Décembre 2018

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
ANCIP critique les demandes à CULP de Naples de s'adapter au marché, peine la création d'une agence pour le travail portuaire gérée de l'' AdSP

L'association et filt-Cgil Campanie stigmatisent la décision d'insérer dans le Plan des Organique du Port références à des instructions en cours sur des demandes d'autoproduzione

L'Association Nationale Compagnies Entreprises Portuaires (ANCIP) a critiqué les déclarations rendues du président de l'Autorité de Système Portuaire du Mar Thyrrénien Central, de Pietro Spirito, en se référant à la présentation de l'épreuve de Plan de l'Organique du Port élaborée de l'organisme et relatives à l'organisation du travail portuaire dans le port de Naples, avec la demande tournée à la Compagnie Unica Lavoratori Portuali (CULP) de Naples d'une majeure flexibilité opérationnelle et d'une économie des tarifs, et à d'une reconnue necessité qui CULP rejoigne avec un important vecteur maritime un accord commercial de réduction de l'actuel tarif et à d'une majeure opérativité dans manque dont - il a spécifié ANCIP - Ésprit a annoncé qu'on procédera j'entre avril 2019 à la constitution de l'agence de somministrazione de travail portuaire temporaire gérée du même organisme portuaire.

À tel intention ANCIP, qui est l'association constituée avec l'objectif de réunir les entreprises portuaires dont à l'art.16 il lit n.84/1994 ainsi que les entreprises certifiées à la fourniture de travail portuaire temporaire ex art.17 lit n.84/1994 comprîmes celles qui dérivent de la fonte des vieilles Compagnies Portuaires, s'est rappellé de que « la constitution de l'agence de somministrazione de travail portuaire temporaire prévue de l'art.17, alinéa 5, loi n.84/1994 ne peut pas compter de la préliminaire détermination, sanctionnée du précédent alinéa 2, de l'entreprise à laquelle confier telle activité à je hésite d'une procédure inspirée aux principes communautaires de l'évidence publique, dans le respect deles dispositions actuelles et des pregresse indications ministérielles redditions en phase de réalisation de l'art.17 ».

En outre ANCIP a mis en évidence que « telle procédure ne peut pas être conduite, comme a semblé de comprendre, avec tempistiche et modalités expéditives puisque doit être caractérisée d'approfondie détermination préliminaire de tous les éléments (opérationnels et) non établis de l'art.17, tenue compte des exigences opérationnelles et du port de Naples ».

L'association a spécifié aussi que « le tarif qui le sujet adjudicataire de la compétition devra appliquer aux entreprises des utilisateurs ne pourra pas être impôt aprioristiquement de l'organisme portuaire dans l'avis de compétition mais devra être parametrata au coût effectif du travail ainsi que aux autres facteurs qui iront caractériser l'organisation de l'entreprise aggiudicataria ».

Selon ANCIP, « l'« ultimatum » sensiblement concédé de l'AdSP à CULP environ la réduction des tarifs semble ne pas considérer adéquatement que les tarifs actuellement pratiqués ces sont établis du même AdSP pour assurer le respect de la part de CULP des conditions normatives et rétributives de CCNL des travailleurs portuaires ainsi que pour couvrir les coûts généraux de gestion de la structure d'entreprise et que des tels tarifs ne sont pas en mesure de couvrir des coûts gestionnaires qui l'entreprise doivent de toute façon soutenir même en cas de manque des occasions ouvrables (d'ici, sensiblement - il a remarqué l'association - la crise de CULP dans une phase de contraction de démarrage) »

ANCIP a souligné en outre que « la possibilité, pour un vecteur maritime, d'actionner en régime d'autoproduzione ne peut pas représenter une forme de détriment de la qualité des opérations et des services portuaires et de l'AdSP doit nécessairement conditionner le relâchement (et rester) de l'autorisation à vérifie préliminaire (et constant) du respect de la part du vecteur maritime des mêmes standards qualitatifs demandés aux entreprises portuaires déjà à l'oeuvre dans le port de référence, en termes professionnels, de sécurité, de formation, de qualité des moyens mécaniques et des moyens en général utilisés pour son opérativité ».

L'introduction dans le Plan de l'Organique du Port de quelques références à des instructions en cours sur des demandes d'autoproduzione présentées de compagnies maritimes a été critiquée même de filt-Cgil Campanie qui dans une lettre à signature du secrétaire général Amedeo D'Alessio envoyée au président de l'Autorité de Système Portuaire du Mar Thyrrénien Central et au secrétaire général de l'organisme, de Francesco Messineo, s'est rappellé de que « sur ces thèmes, et à cause de comportements autarciques, on a produit une grève nationale le 11 mai passé ».

L'organisation syndicale a stigmatisé même la décision de « référer des descriptions articulées sur les difficultés qui vivent CULP de Naples en contraposition au modèle de Salerno, en créant de fait un classement inadéquat et inopportun au-delà que de peu elégant ».

« Les articles 17 - il a souligné d'Alessio dans la lettre - restent pour nous des éléments de grande importance pour le caractère des ports, ainsi comme il se produit dans tous les ports du monde ; ils sont les moyens à garantie de la flexibilité qui, malgré les évolutions en cours, seront toujours centraux dans les organisations du travail ».

D'une partie le sien ANCIP, en mettant en évidence qu'il ne peut pas partager les thèses de l'organisme portuaire, a conclu en invoquant « la réalisation de toutes les mesures et les actions nécessaires pour assurer la permanence du moyen dont à l'art.17 au moyen de la présence de CULP, en mesure de garantir de la continuité de l'histoire et de l'opérativité de la Compagnie Portuaire dans je conteste de respect des règles ainsi que de raisonnable collaboration avec l'organisme portuaire conclue à déterminer - de je concerte avec les vecteurs maritimes et les entreprises portuaires - les solutions optimales et economiquement soutenables pour toutes les parties impliquées, dans l'intérêt supérieur du port et des travailleurs portuaires de Naples ».

ABB Marine Solutions



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail