ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

18 janvier 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 00:03 GMT+1



21 Décembre 2018

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Le Conseil d'État a rejeté le recours de Boskalis Italie contre la Capitainerie du port de Tarente et de Fedepiloti

La sentence a confirmé que la société était obligée à se servir du service de pilotage

Le Conseil d'État a repoussé le recours proposé du Boskalis Italie, le filiale du groupe maritime hollandais Royal Boskalis Westminster, contre les ministères de la Défense et des Infrastructures et Transportes et contre la Capitainerie du port de Tarente et la Fédération Italienne Pilotes de Porti (Fedepiloti) pour la réforme de la sentence de moitié de l'an passé du Tribunal Administratif Régional pour les Pouilles qui avaient confirmé l'obligation imposée de la Capitainerie du port de l'escale des Pouilles au Boskalis Italie de se servir du service de pilotage pour les movimentazioni dans les eaux portuaires en tarants de la drague et des bettoline utilisées de la société. « L'appel - il explique le Conseil d'État dans la sentence - doit se retenir infondé, en étant pleinement correcte la reconstruction de fait et de droit actionnée de la sentence de TAR et l'évaluation dans vous elle effectuez ».

Fedepiloti a mis en évidence que le pronunciamento du Conseil d'État a remarqué « la légitimité de la necessité du service de pilotage à bord » et qu'elles ont été confirmées même les évaluations de TAR environ le pilotage radie VHF, modalité - se rappelle de la sentence - qui « consiste dans une effective prestation de pilotage de la part des pilotes pendant le mouvement du bateau, qui permet de toute façon des premiers secours avec pilote à bord en cas de necessité et, surtout, permet de maintenir la coordination en chef à la tour pilotes de tous les mouvements bateau en domaine portuaire », modalité toutefois défendue du décret ministériel du 12 décembre 1996 « si le bateau a de la jauge supérieure à 2.000 tonnes, circonstance, celle-ci, qui s'est vérifiée en cas de surtout » : « en tout cas - il spécifie la sentence - le pilotage n'aurait pas pu être fourni à demi VHF vis-à-vis du bateau Causeway pour le simple fait qu'elle ne respectait pas premier des qualités delesquelles à l'art. 4 du décret, ou bien celui relatif à la jauge ».

ABB Marine Solutions



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail