ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

24 mai 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 11:15 GMT+2



8 Janvier 2019

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
La Commission EU confirme : le recouvrement des loyers concessori de la part des Autorités Portuaires est une activité économique

Bruxelles invite Italie et Espagne à conformer les respectifs systèmes de taxation des ports

La Commission Européenne a confirmé que le recouvrement des loyers concessori de la part des Autorités Portuaires est une activité économique et comme telle sujette à imposition fiscale, en optant pour une interprétation des règles communautaires en matière d'aides de l'État qui est retenue trompée de la communauté portuaire italienne comme réaffirmé le printemps passé avec le but conjurer un possible detail procédure d'infraction dans les comparaisons de l'Italie annoncée de Bruxelles(du 16, 16 et 19 avril 2018). Objectif non rejoint, vu que aujourd'hui la Commission Européenne a adopté deux décisions avec lesquelles il invite soit l'Italie que l'Espagne à conformer les respectifs systèmes de taxation des ports aux règles en matière d'aides de l'État, en assurant que les ports payent à partir du 1° janvier 2020 l'impôt sur les sociétés de la même manière des entreprises commerciales. Invitation dans laquelle il précise que « l'exploitation commerciale des infrastructures portuaires, comme la concession de l'accès au port derrière paiement, constitue une activité économique ».

Vraiment l'interprétation qui la communauté portuaire italienne juge erronée comme les Autorités Portuaires, maintenant transformées en Autorité de Système Portuaire, est des organismes sujets au droit publie et pas des organismes commerciaux, forme que principalement il caractérise par contre divergées port autorité des escales portuaires nordeuropei qui actionnent en manière privatistica.

Le but de la Commission Européenne est d'uniformiser l'imposition fiscale sur les ports dans tout le territoire de l'EU et il fait, en étant aux coups des déclarations de primaires associations maritime-portuaires nationales, avec ce qui la communauté portuaire italienne retient être un coup de accepte. « Les ports - il a affirmé le commissaire européen à la Concurrence, Margrethe Vestager, en confirmant l'interprétation de la Commission - sont des infrastructures essentielles pour la croissance économique et je développe régional. Pour cette raison les règles EU en matière d'aides de l'État prévoient que les États membres disposent de vastes marges de manoeuvre pour l'adoption de mesures de soutien et d'investissement en faveur des ports. En même temps, pour garantir des conditions équitables de concurrence dans toute l'EU, les ports qui engendrent des profits en exerçant des activités économiques doivent être taxés de la même manière des autres opérateurs économiques - né plus, né moins ».

Pour détailler quelles activités la Commission Européenne retient être pas économique et quelles économiques, a été éclaircie que parmi les premières - qui sont exclus du champ d'application des règles EU en matière des aides de l'État - ils rentrent par exemple ces fois à garantir la sécurité et le contrôle de la circulation maritime ou la surveillance anti-pollution, activités qui rentrent donc habituellement dans le domaine de compétence des autorités publiques. Au contraire, second la Commission EU, parmi celles prettamente économiques - auxquelles on applique les règles EU en matière d'aides de l'État - rentrent de l'activité parmi laquelle justement cette de concéder l'accès aux infrastructures portuaires par le paiement d'un loyer de concession. Pour Bruxelles, « l'exemption de l'impôt sur les sociétés pour les ports qui réalisent des profits d'activités économiques peut représenter un avantage compétitif sur le marché interne et par conséquent il comporte une aide de l'État qui pourrait être incompatible avec la réglementation de l'EU ».

La Commission EU s'est rappellée de qu'en Italie les ports sont intégralement exemptés de l'impôt sur le revenu des sociétés, pendant qu'en Espagne les ports sont exemptés de l'impôt sur le revenu des sociétés en ce qui concerne leurs principaux cespiti, par exemple les taxes portuaires ou les revenus dérivés de contrats de location ou la concession, et que dans les Pays Basques les ports sont totalement exemptés du paiement de l'impôt sur les sociétés.

En précisant qu'Italie et Espagne ont maintenant deux mois de temps pour adopter les mesures nécessaires de conformer leurs législations, la Commission Européenne il s'est rappellé de que récemment il a demandé à Belgique, à France et à Hollande d'abolir les exemptions de l'impôt sur les sociétés dont ils bénéficiaient les respectifs ports(du 22 janvier 2016 et 27 Juillet 2017).

ABB Marine Solutions
Evergreen Line
Autorità di Sistema Portuale Tirreno Settentrionale



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail