ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

19 juillet 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 04:26 GMT+2



5 Avril 2019

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Les Autorités Portuaires mexicaines devront verser le 30% des excédents d'entrées courants aux administrations communales

Le Sénat a approuvé à l'unanimité un décret en matière de reconnaissance du rapport ville-port

Hier le Sénat du Mexique a approuvé à l'unanimité un décret de réforme et d'ajoutée divergées de dispositions à la loi sur les ports, en matière de reconnaissance du rapport ville-port, dont sur la base l'Administraciones Portuarias Integrales (des ABEILLES), les organismes qui administrent les ports nationaux, devront verser le 30% de leurs excédents d'entrées courants aux administrations communales.

En remerciant les collègues qui ont soutenu la necessité de celle-ci réforme, le sénateur Gabriela Benavides Cobos, initiateur de l'initiative, a souligné que la nouvelle règle « assurera une meilleure qualité de vie aux personnes qui vivent dans ville portuaires, qui vivent - il a spécifié - dans cette qui nous savons être des graves problèmes, comme le trafic, le risque d'être des victimes d'un des tant d'incidents causés des camions, problèmes comme ceux des infrastructures urbaines qui subissent constamment des dommages pour le poids des conteneurs, comme réduite qualité de vie causée des oeuvres portuaires et maritimes qui, entre autre produisent des altérations ambiantes et la perte de tu embrasses touristiques, familiaux et récréatifs ».

« Nous assistons - il a poursuivi le sénateur - à une croissance accélérée des ports, pendant que les villes qui les reçoivent sont en retard. Il semble que l'importance de la relation ville-ville ait été oubliée. On rend compte que les ports engendrent occupation et produisent richesse pour l'économie, mais actuellement les profits et les taxes engendrés des ports ne sont pas investis dans dédommager qu'ils causent aux villes ou aux communes dans lesquelles ils se trouvent. Cela n'arrive pas à cause du manque de volonté de la part de l'Administraciones Portuarias Integrales, mais parce que la loi ne le permet pas, parce que la loi ne reconnaît pas l'importance de la relation ville-port ».

Le sénateur a mis en évidence que la réforme ne pose pas en danger les budgets des administrations portuaires, puisqu'on intervient seul sur les excédents que les ABEILLES versent annuellement au fond pour le renforcement des infrastructures portuaires dénommé FIPORT (Creux pare el Fortalecimiento à l'Infraestructura Portuaire).

Evergreen Line
Vincenzo Miele



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail