ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

22 septembre 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 03:33 GMT+2



8 Avril 2019

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Positif - ils soulignent filt-Cgil, fit-Cisl et Uiltrasporti - le vote du Parlement européen sur l'paquet mobilité

Tarlazzi et Odone : nous apprécions même la défence de rétribuer les chauffeurs sur la base des temps et aux distances parcourues

Filt-Cgil, fit-Cisl et Uiltrasporti ont exprimé satisfaction pour la libre exprimé jeudi du Parlement européen à sa position relative à un acte juridique avec le Conseil de l'EU sur la modification des règles sur le détachement et sur les temps de je repose des chauffeurs de camion et de bus et sur une meilleure application des règles sur le cabotage, avec le but même de contraster les distorsions de la concurrence de la part de camionneurs qui utilisent société de confortable.

« Le vote du Parlement européen - ils ont souligné le secrétaire général et le secrétaire national des Uiltrasporti, de Claudio Tarlazzi et de Marco Odone - a récompensé les efforts des travailleurs et du syndicat contre les modifications que, en intervenant sur la prescription minimums des périodes de guide et les périodes de je repose journalier et hebdomadaire des chauffeurs, ils auraient aggravé les conditions de travail du personnel roulant. Nous sommes satisfaits. Nous apprécions même - ils ont ajouté - la défence de rétribuer les chauffeurs sur la base des temps et aux distances parcourues, avec lesquelles on entend mettre fin à une pratique utilisée de beaucoup d'entreprises, même italiennes, qui masquent une rétribution à la pièce, avec grave risque de la sécurité routière ».

« Maintenant - ils ont poursuivi Tarlazzi et Odone - il est nécessaire que le parcours final d'approbation procède sans obstacles et que je on qualités de mesures qui garantissent le respect en Europe des temps de guide et de nous repose prévus de la Règlement 561/2006, pour l'amélioration je concrétise des conditions de travail des chauffeurs et contre le dumping social et contractuel. Au même temps, il faut riqualificare le réseau infrastructural routier, en la douant de structures adaptées à garantir des bonnes conditions de repose, aptes à la récupération psychophysique des chauffeurs à la guide des moyens lourds ».

La libre du Parlement EU - il a mis en évidence filt-Cgil - constitue « un pas important vers la réglementation du transport sur gomme et pour la dignité du travail des chauffeurs, avec des règles et des tutelles égales pour tous. Dans les derniers deux ans, avec des manifestations et des campagnes, au flanc de la Fédération européenne des Transports - il s'est rappellé de la Fédération des Transports de Cgil - nous avons défendu et obtenu aujourd'hui des règles claires sur les opérations de cabotage et sur le détachement des chauffeurs des merci à l'introduction de contrôles plus efficaces et n'ont pas été modifiées et aggravées les règles sur les temps de guide et de repose qu'ils concernent même les chauffeurs de car et bus ».

« Maintenant - il a précisé enfin filt-Cgil - nous continuerons tendres sous observation à l'effective réalisation des règles à future et leur correcte application. En effet après les élections européennes le Parlement entamera les négociations pour l'accord avec le Conseil et au terme de la négociation, qui pourra demander six mois ou plus, le Parlement et le Conseil ils devront voter un accord final ».

« Notre bataille - il a mis en évidence le secrétaire national de fit-Cisl, Maurizio Diamante - marque encore un point à notre faveur : les europarlamentari ont approuvé une version améliorée de l'paquet de la mobilité qui comprend une grande partie de nos demandes. L'paquet mobilité - il a expliqué Diamante - ne contient plus l'aggravation des temps de guide et de je repose contre lequel nous avons combattu dans les mois passés ensemble à ETF, la Fédération européenne des travailleurs des transports auxquels nous sommes affiliés. Elles restent donc actuelles les vieilles règles soient pour les chauffeurs de camion que pour ceux d'autobus à long parcours. Ils seront par contre introduits des limites plus serrantes pour le cabotage, pour lequel après trois jours dans un pays etranger, le camion devra passer au moins 60 heures dans l'État dans lequel il a siège. Cette mesure rendra plus difficile faire du dumping, c'est-à-dire concurrence déloyale en faisant travailler en pays comme l'Italie des chauffeurs d'autres états payés moins et moins protégés par rapport aux collègues italiens. Elle sera en outre accélérée l'application du tachygraphe smart soit dans les camions soit dans les autobus à long parcours que dans les fourgons pour éviter que les chauffeurs soient forcés à des horaires de travail plus longs que ceux prévus de la loi, violation qui mettrait à risque la sécurité ils, des éventuels passagers et des autres usagers des routes ».

En se rappellant que le vote exprimé du Parlement européen n'est pas encore ceux-là final et que l'paquet mobilité devrait être approuvé définitivement dans les élections prochaines européennes, de Diamante il a conclu en soulignant que l'objectif du syndicat est « de l'améliorer ultérieurement pour limiter encore davantage le cabotage et introduire plus rapidement possible le tachygraphe smart ».

PSA Genova Pra'



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail