ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

26 mai 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 13:00 GMT+2



18 Avril 2019

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Ok du Parlement EU à la Règlement qui institute un système d'interface unique maritime européenne

Approuvés même les nouvelles limites d'émissions de CO2 pour les camions de nouvelle fabrication

Aujourd'hui le Parlement européen, avec 508 votes favorables, 24 contraires et 19 abstentions, a adopté la Règlement qui institute un système d'interface unique maritime européenne et abroge la directive n. 65 du 2010 sur les formalités de déclaration des bateaux en arrivée ou en départ de ports des États membres, nouvelle Règlement que - il avait mis en évidence Violeta Bulc, commissaire européen aux Transports, en exhortant les europarlamentari à approuver la mesure il se prévoit réduiront les charges administratives avec une épargne jusqu'à 725 millions d'euro dans le 2030 et partageront en deux les temps pour s'acquitter de aux obligations de déclaration.

La libre à la Règlement a été accueillie avec faveur de l'association des armateurs européens et du syndicat européen des travailleurs des transports que, en souhaitant qu'à bref elle se produise l'adoption formelle du texte législatif de la part du Conseil au fin de son entrée en vigueur et de tant d'attente simplification administrative pour shipping, ont souligné que « divergés d'ans les parties sociales des transports maritimes ont demandé une réduction des charges administratives pour le transport maritime. Les infinies pratiques bureaucratiques auxquelles aujourd'hui on doit faire face - ont mis en évidence l'European Community Shipowners'Associations (ECSA) et l'European Transport Workers'Federation (ETF) - ils minent la motivation et l'activité ouvrable des commandants et des officiers qui travaillent à bord des bateaux et du staff des compagnies de navigation qui travaille à terre ainsi que les activités qui se déroulent dans les ports ».

« La nouvelle Règlement qui institute Maritime un Célibataire Window européenne - ont remarqué ECSA et ETF - il portera à une harmonisation et à un riuso des informations et peut réduire les charges administratives à chargement des équipages et des opérateurs déterminés de la précédente directive sur les formalités de déclaration. Avec l'adoption de la Règlement - ils ont remarqué l'association armatoriale et l'organisation syndicale - le transport maritime il y à un grand pas en avant vers pouvoir bénéficier d'un vrai marché d'uniques et de réelles facilités et simplifications ».

En particulier, ECSA et ETF ont manifesté appréciation parce que la Règlement prévoit la définition d'une liste harmonisée et exhaustif des informations qu'ils devront être fourni, pendant que des ultérieures obligations de déclaration, avec la communication d'informations additionnelles, pourront être préposés seules en circonstances exceptionnelles et dûment justifiées. En outre ils ont exprimé satisfaction pour le fait qui seront définis des feuilles électroniques harmonisées qui devront être acceptées dans n'importe quel port et que la procédure manuelle d'envoi des données pourra être effectuée par une interface graphique de facile utilisation que permettra d'obéir aux obligations de déclaration à compter du quel soit port dans lequel on doit faire escale.

ECSA et ETF ont accueilli avec faveur même le fait que les États EU devront fournir une formation adéquate et nécessaire à tout le personnel impliqué dans la gestion de l'interface unique maritime nationale. L'association et le syndicat ont souligné que telle formation constitue même une opportunité pour améliorer la communication entre le bateau et les opérateurs à terre et pourra contribuer à la compréhension et au soutien réciproques entre maritimes et au personnel de terre.

Parmi des délibérations d'aujourd'hui du Parlement EU il a été donné la libre avec 474 votes favorables, 47 contraires et 11 abstentions même à une autre initiative « Europes on the Move » en approuvant la proposition de Règlement qui pour la première fois définit les niveaux de prestation en matière d'émissions de CO2 des véhicules lourds de nouvelle fabrication et il en programme la réduction. La proposition de directive introduit une définition de « véhicules propres » et fixe des objectifs minimums pour les adjudications publiques convoquées pour leur achat. La proposition demande que les émissions de CO2 des véhicules lourds comme des camions et des poids lourds soient réduits du 30% dans le 2030, avec un objectif de réduction intermédiaire du 15% dans le 2025. En outre, dans les 2025 les producteurs de véhicules lourds ils devront garantir qu'au moins il cote de marché du 2% des ventes de nouveaux véhicules soit constituée de véhicules à des émissions zéro ou à des basses émissions pour contraster la constante augmentation des émissions du trafic routier, dont environ quatrième est produit des véhicules lourds. Outre cela, dans le 2022 la Commission Européenne devra proposer des nouveaux objectifs post 2030, en ligne avec l'accord de Paris sur le climat.

« Il est un grand passé - il a souligné le rapporteur Bas Eickhout (groupe Vert/Alliance Libera Europea) - que l'EU agisse pour la première fois sur les émissions de CO2 des véhicules lourds. La règlement aidera à réduire la pollution sur nos routes et à améliorer la qualité de l'air. Le futur des camions plus propres sera guidé de l'innovation. Cette législation devrait par conséquent encourager l'industrie à introduire des innovations et des progrès en champ technologique ».

ABB Marine Solutions
Evergreen Line
Autorità di Sistema Portuale Tirreno Settentrionale



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail