ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

24 juin 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 20:06 GMT+2



23 Mai 2019

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
ESPO demande aux politiciens prochains de l'EU de soutenir et de valoriser les ports européens

Les ports - il souligne l'association des escales portuaires européennes - méritent plus de cote du 4% du budget CEF

À des soleils trois jours des élections pour le renouvellement du Parlement de l'Union Européenne, dans un instant où l'EU - comme jamais dans sa jeune histoire - est menacée des poussées sovraniste qu'ils agitent beaucoup d'États communautaires dont principal objectif à de hors des respectives frontières nationales semble uniquement être cela de démanteler le système fédéral fatigantement construit après le second conflit mondial et de rapporter les aiguilles de l'horloge en arrière de soixante-dix ans, était entièrement improbable que l'association des ports européens, aujourd'hui réunie en conclave annuel à Livourne, affrontait la problematicità qui caractérisent les divergés systèmes portuaires européens, criticité que dans temps beaucoup tu améliores ont été affrontées avec fatigue et presque sans je hésite su sein l'European Sea Ports Organisation (ESPO).

Ainsi même aujourd'hui l'association s'est donnée du mal pour ne pas exalter les différences, mais si jamais pour valoriser le rôle de l'industrie des ports à au-delà des divergences qui opposent les différentes organisations des systèmes portuaires du continent. Une industrie qui ESPO a souligné être un des principaux moteurs de l'économie européenne. Un rôle à tout champ qui va à au-delà des limites du domaine portuaire, comme il a précisé le président de l'association : « pour nous - il a expliqué Eamonn O'Reilly, qui est administrateur délégué de Dublin Port Company - les jours dans lequel l'Autorité Portuaire agissait simplement en tant que sovrintendente sont finis. Les ports - il a précisé - doivent s'engager avec des industries et des opérateurs qui travaillent avec les ports pour influer et gouverner les énormes changements qui se vérifieront : changements climatiques, sostenibilità, digitalizzazione et volatilité des commerces mondiaux ainsi que scènario géopolitique. Nous sommes - il a conclu O'Reilly - très favorables à n'importe quel politique qui permette aux ports de se développer ultérieurement et à contribuer à répondre aux défis d'aujourd'hui ».

Le président irlandais de ESPO parle de « n'importe quel politique » et en effet dans le mémorandum qui aujourd'hui l'association a présenté en vue des élections européennes on ne spécifie pas du tout la quelle soit pour ESPO politique meilleure pour les ports. On précise seulement une chose : « le mémorandum - il a confirmé Isabelle Ryckbost, secrétaire général de l'association - explique comme les ports peuvent contribuer à la compétitivité de l'Europe. Elle est - il a ajouté le Ryckbost - quelque simple liste de la dépense de ce qui l'Européenne doit ou moins faire pour les ports européens ».

Cependant ESPO, peut-être en ne pouvant pas délinéer des précises politiques dans craint de portualità soit pour les irrésolues divergences internes soit pour freinée poste d'imminent crucial tour de scrutin, s'il ne parle pas directement de frais, parle d'investissements, qui sont la même chose si pas pour le résultat produit. Résultat qui ESPO assure d'être absolument profitable si l'argent est employé pour favoriser développe des ports. Je développe que cependant les ports mêmes veulent pouvoir directement favoriser : ici de la demande de l'association d'une majeure autonomie financière des ports.

Mais ESPO a mis en évidence même l'importance de la concrète directe assistance financière de l'EU au secteur des transports, en remarquant la necessité de garantir des fonds consistants au programme CEF (Mécanisme pour Relier l'Europe) au fin de compléter le réseau infrastructural TEN-T et assurer les digitalizzazione et les decarbonizzazione du secteur du transport. Un soutien qui, en ce qui concerne les ports, seconde ESPO devrait cependant être plus substantiel : « les ports - il éclaircit ESPO dans son mémorandum - méritent plus de cote du 4% du budget CEF ».

En général le document de l'association des ports européens apparaît être une appel tournée aux eurodéputés prochains et à la Commission prochaine Européenne à promouvoir la croissance du rôle des ports quel ils volent de l'économie de l'EU. À des élections conclues est souhaitable qu'ESPO reprenne même le chemin long la difficile route d'une majeure harmonisation de l'entier système portuaire européen. Si cela se produira, il voudra dire que des nationalismes et des localismi ne seront pas réussis à couper en morceaux le plus important projet politique européen de l'après-guerre.

Bruno Bellio

ABB Marine Solutions
Voltri -PraTerminal Europa
Vincenzo Miele



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail