ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

23 octobre 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 11:54 GMT+2



24 Juin 2019

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Confetra dénonce à nouveau des invasions de champ de ART en secteurs avec ne les rivaliseraient pas

La Confédération a annoncé qu'il ne participera pas demain à la présentation du rapport annuel de l'Autorité de Régulation des Transports

Demain par heures 11,30 à Rome, prés de la Salle de la Reine de Palazzo Montecitorio, le président de l'Autorité de Régulation des Transports (ART), Andrea Camanzi, il illustrera le rapport annuel 2019 de l'institution, présentation à laquelle ne participera pas la Confédération Générale Italienne des Transports et de la Logistique (Confetra). « Notre style institutionnel est bien connu les décisoirs publics et - il a précisé le président de Confetra, de Nereo Marcucci, en motivant manquée présence de la Confédération à l'rendez-vous de demain - jamais nous aurions pensé d'arriver à ce point, mais la situation n'est pas vraiment plus soutenable ».

« Nous ne participerons pas à ce rite - il a expliqué Marcucci - qui arrivent à vallée d'un an vraiment négatif dans les relations parmi l'Autorité et le système des entreprises que nous représentons. Ils sont des ans qui ART - il a dénoncé le président de Confetra - tentent, en vain, d'étendre ses pouvoirs régulateurs sur des secteurs et des catégories entièrement exclus des fonctions à elle confiez de sa même loi constitutive. Nous avons vaincu recourus dans toutes les sièges administratifs, même jusqu'à un pronunciamento de la Cour Constitutionnelle à nous favorable ».

« ART - il s'est rappellé de Marcucci - naît pour régler l'utilisation des infrastructures rendues en concession de l'État en régime de monopole naturel. Parmi celles-ci, certes, ils ne peuvent rentrer des ports ou t'interposer, moins que jamais des terminalisti portuaires ou des entreprises ferroviaires privées. Comme s'il ne suffisait pas, suite à le Décret-loi Émergence Gênes, ART maintenant on pose l'objectif d'assujettir à régulation même des entreprises logistiques qui avec les infrastructures n'ont vraiment rien à que faire, et même les camionneurs seulement parce qu'ils chargent ou déchargent des marchandises en port ».

« Nous avons - il a spécifié Marcucci - des dizaines de lettres envoyées de l'Autorité à des entreprises d'expéditions internationales et même à des agences maritimes et raccomandatarie. Maintenant il suffit. Il doit être dénoué l'équivoque de fond : ART ne peut pas dérouler sa fonction à chargement d'une taxe additionnelle que les mêmes entreprises réglées doivent payer - le 0.6 pour milles du chiffre d'affaires - le régulateur. Elle est une abomination qui n'a pas semblables en Europe et que, à nos j'avertis, pousse l'Autorité à des impropres invasions de champ business oriented en secteurs que rien ont à faire avec la gestion d'une infrastructure en régime de monopole naturel ».

« Les peu (peut-être) des utiles fonctions qui ART devraient dérouler - a observé Marcucci - il déroule à chargement de la fiscalité générale comme toute institution publique qu'on tu respectes. Il est même craint de transparence et de terzietà du régulateur je publie ».

« On appelle - il a conclu Marcucci - le Premier Ministre Conte, à notre ministre de référence Danilo Toninelli, à ministre Luigi Di Maio, à Parlement tout, pour qu'ils réalisent combien demandé avec des nombreux ordres du jour des parlementaires qui les liaient à vérifier la mode d'actionner d'ART. Si ART pense pouvoir assujettir à gabelle chaque « bénéfiaciare même indirect » de le sien déjà discutable régulation infrastructurale, nous parlons ultérieurs de 20 millions d'euro enlevés aux entreprises et aux travailleurs et transférés à une Autorité qui maintenant a presque assumé les dimensions d'un second Ministère des Transports. Dans la dernière période de deux ans, le seul personnel dans organique, est passé de 85 à 91, et aujourd'hui 180, unité ».




Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail