ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

21 août 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 18:44 GMT+2



31 Juillet 2019

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Nouveau j'attaque de Vincenzo Onorato au Registre International

Renouvelées même les accusations aux syndicats, les complices ensemble à l'État et aux armateurs - en second lieu l'armateur - pour l'exploitation des maritimes immigrés extracommunautaires

_Vincenzo Onorato, président le Honorer Armateur, être tourner à critiquer le Registre International, dans lequel pouvoir être inscrit le bateau utiliser pour trafic commercial international, Enregistrer le lequel effet positif sur le industrie maritime italien être toujours être mettre en évidence le Confédération Italien Armateur (Confitarma), lequel le groupe Honorer être sortir quelque an il y à, et Registre que être soutenir même - aussi avec le demande quelque rectification - Assarmatori, le nouveau association armatoriale italien lequel le même Vincenzo Onorato être vice président.

En se rappellant de que le Registre International a été institut avec la loi n. 30 du 27 février 1998, Honoré a spécifié qu'avec cette réglementation « elle était concédée aux armateurs italiens les presque total defiscalizzazione des profits » et on a demandé « qui en Italie ne paye pas les taxes ? Seulement - elle est sa réponse - les armateurs ! Mais il ne suffit pas. Nous armateurs - il a ajouté - même avons obtenu le dégrèvement des contributions pour les maritimes. Toute cette générosité de la part de l'État - il a précisé Honoré - prétendait un engagement de la part de nous armateurs à embarquer alors des maritimes italiens, aujourd'hui communautaires. Les armateurs italiens - il a dénoncé le président Honoré d'Armateurs - se sont pris les defiscalizzazione et les autres privilèges, pas du tout tu te réduis, et ont commencé à embarquer des maritimes immigrés extracommunautaires à des maigres salaire. La plupart des immigrés extracommunautaires embarqués sur des bateaux italiens, et je vous rappelle qu'un bateau de drapeau italien est un morceau de l'État italien partout elle on trouve dans le monde, ne perçoivent pas réellement quelque poignée de dollars par mois ».

Honoré renouvelé même l'accusation tournée aux syndicats qui - en second lieu l'armateur - « ne protestent pas parce qu'avec un accord de 2003 ils perçoivent pour chaque maritime immigré extracommunautaire embarqué sur bateau italien 190 euro. Le résultat - il a observé - quel est ? 50.000 maritimes italiens inoccupés, à maison à faire la faim, et les immigrés extracommunautaires sur nos bateaux à faire la faim directement à bord. Nous appelons les choses pour comme ils sont. L'État italien s'est fait complice des armateurs pour l'exploitation des immigrés extracommunautaires ».

Honoré si elle la prend même avec le directeur général du Ministère des Infrastructures et des Transports, Mauro Coletta, qui a convoqué les associations des armateurs, Confitarma et Assarmatori, pour discuter du Registre International : « la Coletta - il a soutenu Honoré - est fils de lu'ancien régime et pour ceci on ne tourne pas à lui mais au ministre Toninelli qui a montré grande sensibilité et détermination pour le changement : les armateurs italiens prétendent des privilèges qui aucune industrie italienne reçoivent, parfait ! Mais que sur les bateaux italiens - a conclu Vincenzo Onorato - ils viennent embarqués maritimes italien-communautaires ou même maritimes immigrés extracommunautaires mais au même contrat des italiens, autrement fins des privilèges. Nous ne sommes pas des racistes et ennuis à quel il exploite la pauvreté des gens ».

PSA Genova Pra'
Vincenzo Miele



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail