ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

19 octobre 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 19:56 GMT+2



17 Septembre 2019

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
ECSA n'est pas du tout d'accord avec les conclusions du rapport de ITF sur les subventions à shipping

L'association armatoriale européenne met en discussion le but du travail et le méthodologie adopté pour le réaliser

L'association des armateurs européens n'établit pas du tout avec les conclusions tirées de l'International Transport Tribune (ITF) dans son rapport sur les subventions au secteur du transport maritime, des conclusions - il a spécifié l'European Community Shipowners'Associations (ECSA) dans le sien commente aux résultats du document - qui concernent principalement les orientations de l'Union Européenne en matière d'aides de l'État et leur application dans les États de l'EU et qu'ils mettent en doute l'efficacité des aides en proposant des recommandations pour obtenir des améliorations.

D'une partie le sien, à l'opposé, ECSA déclare sa arrête conviction « que les orientations en matière d'aides de l'État soient un moyen absolument efficace pour sauvegarder et renforcer le secteur européen de shipping dans le domaine d'un scènario global hautement compétitif ». L'association armatoriale a souligné que son point de vue « est supporté de pubblications comme l'étude d'Oxford Economics sur la contribution économique de l'industrie maritime de l'EU à l'économie, à la croissance et à l'occupation », analyse - nous nous rappellons - de qu'avait été commandée de même ECSA(du 27 février 2017). ECSA en outre a fait référence même à l'évaluation de la Commission Européenne sur l'efficacité des orientations sur les aides de l'État, qui - il a mis en évidence l'association - « arrivent à la conclusion que les orientations en matière d'aides de l'État doivent être maintenues ».

« La Commission Européenne - il a observé ECSA - est en outre candidat attentivement les mesures nationales nouvelles ou ajournées, qu'ils demandent l'approbation de la Direction Générale de la Concurrence d'abord qu'ils puissent entrer en vigueur. De cette façon - il a fait remarquer l'association armatoriale - on évite n'importe quel distorsion de la concurrence parmi les États membres de l'EU ».

ECSA a précisé qu'en plus de mettre en discussion le but du rapport de ITF il en met en doute même le méthodologie adopté pour le réaliser. « Le principal défaut - il a expliqué l'association - est que la nature globale du secteur ne se réfléchit pas dans l'analyse, qui a été concentrée exclusivement sur les pratiques de l'EU ». À telle intention ECSA a fait référence à l'étude commandée à Deloitte que - il s'est rappellé de l'association armatoriale - été est menée en confrontant l'EU avec cinq concurrents extra-européens et que - en second lieu ECSA - « il est essentiel pour tirer des conclusions fondées »(du 28 février 2017). « Ses conclusions sur l'efficacité des orientations en matière d'aides de l'État, par exemple en ce qui concerne les opportunités de travail pour les maritimes de l'EU - il a remarqué l'organisation armatoriale - auraient dû pousser à une recherche plus approfondie ».

« En ce qui concerne l'occupation - il a précisé encore ECSA - il est essentiel tendres compte des différences fondamentales parmi les marchés du travail des maritimes des États membres de l'EU. Des telles analyses manquent complètement dans le rapport de ITF ».

PSA Genova Pra'



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail