ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

13 décembre 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 04:13 GMT+1



26 Novembre 2019

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
La Région Ligurie demande au gouvernement un plan extraordinaire d'interventions sur les autoroutes liguriennes

Confetra Ligurie prompte un « Plan Marshall pour la Ligurie ». Conftrasporto-Confcommercio met en évidence que l'actuel unique débouché est Brennero contingenté

l'écroulement produit dimanche d'un trait d'un viaduc sur l'autoroute A26 tourin- Torino-Savona, l'événement qui suit le tragique écroulement du viaduc de l'autoroute Morandi produit à Gênes à moitié du 2018 qui avait causé la mort de 43 personnes, aujourd'hui le président de la Région Ligurie, Giovanni Toti, a demandé au gouvernement l'adoption d'un plan extraordinaire d'interventions sur les autoroutes liguriennes certifié d'une société troisième déterminée de Région Ligurie et payée d'ASPI - des Autoroutes pour l'Italie pour connaître réellement la situation. En outre Toti a demandé la totale gratuità des autoroutes liguriennes et l'ouverture des maisons du garde-barrière jusqu'à la fin de l'émergence ainsi que un plan extraordinaire pour la récupération de la viabilité secondaire à s'effectuer avec la structure commissariale qu'il fait chef à Région Ligurie et financiée avec des fonds gouvernementaux qui on aillent ajouter à la demande déjà envoyée d'étendue de l'état d'urgence, conséquent à la dernière alerte rouge, qui comprenne les sommes urgences, les frais sanitaires et les dommages aux privés. Et ensuite trains additionnels pour garantir la mobilité pendulaires et des étudiant de Val Bormida.

Après la fermeture de l'A26, décidée hier d'Autoroutes parmi la bretelle de Masone et le branchement avec l'A10 à Gênes, et rouverte à une salle commune pour chaque sens de il marche ce matin à 10,30 sure demandement de la ministra aux Infrastructures et Transportes, Paola De Micheli, après une réunion avec des ASPI, le président de la Région a envoyé une lettre au gouvernement pour souligner la gravité de la situation qui on est venue à déterminer en Ligurie, une région - il a mis en évidence - qu'il résulte isolé et que « elle est revenue par ans "30 ». « O'attends - il a spécifié Toti - une réponse positive du Ministère des Infrastructures déjà dans les heures prochaines, ou et même d'ASPI parce qu'il n'est pas possible qu'à payer ils soient les liguriens ».

« Un viaduc fermé au soir et rouvert au matin - il a dénoncé Toti - donne l'idée d'un bateau sans nocchiero. Il est évident et justifiable la préoccupation des citoyens du territoire. En tenant compte qui le Ministère des Infrastructures n'a jamais répondu aux nombreuses lettres que nous avions envoyé environ les inspections effectuées et à l'ammaloramento des viaducs. Il préoccupe en effet que MIT dans son rapport n'avait jamais fait signe aux deux viaducs considérés à risque, Fado Nord et les Pecetti sud, qui ont déterminé la décision de fermer l'A26 ».

Entre temps la Région a annoncé qu'estime en 50 minutes le retard du Tir pour se rejoindre Gênes, en tenant compte que beaucoup ne sont partis et autres est des stoccati en aires appropriées et a renoncé aux courses, et que je baisse du trafic a été évalué du 30%. En mettant en évidence que, en tenant compte qui ceci devrait être une période où les trafics croissent même pour du Noel, donnent serait déjà énorme, Toti a exprimé l'auspicio « d'avoir ici le gouvernement dans le plus bref temps possible, pour avoir des réponses sur le plan extraordinaire des viaducs et sur la mobilité secondaire avec les fonds nécessaires ».

Même la représentation ligurienne de la Confédération générale italienne des transports et de la logistique (Confetra) a souligné comme « la fermeture contemporaine d'A6 et A26 ait mis dramatiquement à nu la fragilité et l'inconsistance du système des infrastructures en Ligurie ». Confetra Ligurie s'est rappellée de que, « toujours il prive de connexions ferroviaires modernes et adaptez, la Ligurie dépend en large mesure en tant que quatre direttrici de l'autoroute qui la traversent et ils la joignent avec le reste d'Italie et d'Europe. Congestionnées, dépourvues de la troisième salle commune et dans beaucoup de cas même de la ligne d'arrêt d'urgence, structurellement vieillies et avec beaucoup de situations de risque potentiel, comme l'âge de construction des viaducs est dangereusement voisin à ce qui se révèle la limite de durée du béton armé, si pas subordonné à des régulières interventions d'entretien ».

Pour faire face à un scènario qui Confetra Ligurie définit « post de guerre », le président de représentation régionale de la Confédération, Alessandro Laghezza, a sollicité la messe à point d'un véritable « Doucement Marshall pour la Ligurie » : « si nous voulons que notre portualità devient un hub logistique d'Europe, mais même simplement que nos marchandises et nos citoyens voyagent librement - a expliqué - faut poser dans être un véritable doucement extraordinaire, de magnitudo pair à cela post en second lieu conflit mondial, pour les infrastructures liguriennes, soit ferroviaires que routiers ».

« Il est nécessaire - il a ajouté Laghezza - de mettre en champ un plan que travalichi le rapide achèvement du Troisième Franchissement et qu'il comprenne jusqu'à de vite, toujours en restant en domaine ferroviaire, le doublement du chemin de fer avec la France et du chemin de fer Pontremolese. En ce qui concerne les autoroutes, celles-ci doivent être assujetties à des imposanux travailles d'entretien ordinaire et extraordinaire, qui arrivent même à la définition et à la réalisation de traites alternatives qui substituent celles plus inadéquates pour projet et à la conservation. Les nouveau Morandi et Gronda - il a éclairci le président de Confetra Ligurie - sont indispensables, mais comme ils révèlent les tragiques événements de ces jours, pas suffisants. La Ligurie pourra relever la tête seulement lorsque elle sera douée d'un réseau viaria et ferroviaire à la hauteur de son rôle dans l'économie italienne. Les ressources - il a conclu Laghezza - il y ont, faut les mobiliser dans la conscience que l'écroulement des Morandi et les événements de ces jours sont seulement le premier signal de l'isolation qui, en absence d'interventions résolutives, nous attend dans futur ».

Même conftrasporto-Confcommercio a exprimé de la préoccupation pour l'isolation du Nord-ouest italien déterminé de ces émergences et stamani la confédération a envoyé une lettre à la ministra De Micheli en expliquant que l'isolation de la région, de la Ligurie au Piémont et pas seulement, multiplie à démesure les demandes d'intervention de la part des entreprises de transport qui demandent au moins que la ligne de Brennero soit libérée de n'importe quel entrave à la liberté de circulation.

« Cette situation - il a observé le vice-président de Confcommercio et de Conftrasporto, Paolo Uggè - risque d'engendrer donnent très considérable dans une période où le trafic on développe. Le 2 décembre le ministre sera à Bruxelles pour rencontrer le nouveau commissaire européen aux Transports. Parmi les thèmes qui y affronteront elle sera même la question des défences à Brennero qui le gouvernement austriaco-tirolese pense introduire vis-à-vis des marchandises italiennes qui doivent sortir de cette frontière ». « Comme elle bien sait - il a écrit des Ennuis à De Micheli - les marchandises italiennes subit, de ces contingentamenti, ils donnent pair à 170 millions d'euro pour chaque heure perdue, auxquels on ajoute les 200 millions perdus en termes de compétitivité du système productif. Nous en avons parlé même dans le cours de la rencontre récemment eue parmi elle et les associations du cammionage. À ils donnent vite de nos entreprises à Brennero, on ajoute pas seulement celui provoqué du mauvais temps, mais même le « chargement de quatre-vingt-dix » des travaux qui prévoient la fermeture du Blanc et les opérations d'entretien au Frejus. Nous sommes sûrs - il a conclu le vice-président de Confcommercio et de Conftrasporto - que, dans le cours de la rencontre avec le commissaire européen aux Transports, le ministre De Micheli saura représenter le tragique dans lequel notre Pays on trouve, surtout dans un instant où la fluidité au franchissement de Brennero est détérminante ».

PSA Genova Pra'
Salerno Container Terminal
Logistics Solution
Vincenzo Miele



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail