ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

13 décembre 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 04:55 GMT+1



27 Novembre 2019

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Feport, oui aux exemptions pour catégorie pour shipping containerizzato mais avec modifications à la particulière Règlement EU

Bonz : l'apparente acceptation de la part de la Commission de prolonger BOIRE sans disposer d'informations sur les réelles parts de marché est alarmante et déconcertant

La fédération des terminalisti portuaires privés européens Feport retient qu'elle serait nuisible pour l'entière filière de la logistique maritime une prorogation pour des ultérieurs quatre ans de la Règlement européenne d'exemption pour catégorie pour les consortiums maritimes qui actionnent dans le secteur du transport containerizzato sans que la règle soit modifiée. Il n'est pas un échec en tronc de la mesure législative, l'actuelle échéance de laquelle est fixée au 25 avril 2020, comme celles par contre exprimées plusieurs fois des associations qui représentent les expéditionnaires et des chargeurs. Le Federation of European Privées Port Companies and Terminals considère au contraire utile que l'industrie maritime de l'Union Européenne continue à bénéficier de moyens particulière comme les exemptions à la défence d'obtenir des aides de l'État et de constituer des écriteaux, mais juge que la Règlement, ainsi comme est, constitue « une grave menace à la parité de conditions à l'intérieur de la chaîne de la logistique maritime ».

Dans le cours de l'assemblée annuelle du Feport, qui s'est tenue aujourd'hui à Bruxelles, il craint central de la réunion a été vraiment la proposition de la Commission Européenne de proroger la Règlement d'exemption pour catégorie (Consortia Block Exemption Regulation - BOIRE) pour autres quatre ans, sans modifications, comme l'évaluation des effets de la règle - en second lieu la Commission - ils auraient montré que les objectifs et les justifications pour maintenir en vigueur la mesure restent valables et que les conditions de marché du secteur du transport maritime de ligne sembleraient encore demander l'application de BOIRE sectoriel spécifie.

Le Feport a mis en évidence que toutefois la même Commission Européenne a reconnu qu'ils n'existent pas donnés précises sur les consortiums BOIRE et qu'il est par conséquent difficile évaluer si quelques consortiums soient inférieurs au 30% en termes de cote de marché. L'article 5 de la Règlement, qui spécifie les conditions de l'exemption, précise en effet qu'un consortium peut bénéficier de l'exemption pour catégorie si cote de marché jointe des membres du consortium sur le marché considérable sur laquelle il actionne ne dépasse pas le 30%, cote calculée en se référant au volume global des marchandises transportées. La fédération des terminalisti a observé que, en second lieu l'évaluation de la Commission EU, seul cinquième des consortiums rentre dans le domaine d'application de la Règlement vu que on il peut affirmer avec certitude que leurs parts de marché sont inférieures au 30%.

« La pénurie de données - il a remarqué le président du Feport, Gunther Bonz - pose même la question de comme la Commission contrôles la conformité des trois puissantes alliances de transport maritime de ligne qui ne rentrent pas dans le domaine d'application de la règlement », il a précisé Bonz en se référant aux trois principales alliances armatoriali de du secteur, de 2M, d'Ocean Alliance et THE Alliance, qu'ensemble elles mouvementent plus que trois quarts de la navigation containerizzato mondial. Les trois consortiums sont constitués, respectivement, le premier des compagnies Maersk Line et Mediterranean Shipping Company (MSC), selon d'Evergreen, de CMA CGM et COSCO Shipping (incluse OOCL) et troisième des compagnies hapag-Lloyd, Ocean Network Express (ONE) et Yang Ming.

« Il est évident - il a observé Bonz - qui l'actuel cadre n'est pas plus adéquat à la fonction qui doit dérouler donnée la toujours majeure concentration du marché qui va à la même allure avec des aquisitions effectuées conjointement, comme quelques compagnies de navigation ils semblent prêts à reconnaître ». « En synthèse - il a ajouté le président du Feport - les usagers des services de transport maritime de ligne et leurs fournisseurs de services ont souffert d'une situation de marché toujours plus déséquilibrée de lorsque les vecteurs ont conclu des importants accords de coopération. L'apparente acceptation de la part de la Commission de prolonger BOIRE sans disposer d'informations sur les réelles parts de marché est alarmante et déconcertant ».

La fédération des terminalisti s'est rappellée de que la plupart interviewés dans le domaine de la consultation réalisée de la Commission Européenne avec le but d'évaluer l'efficacité et de la validité de la Règlement, compris les noleggiatori de bateaux, a demandé l'inclusion de dispositions tournées à améliorer le texte et à garantir un rapport plus équilibré parmi les compagnies de navigation et leurs clients et fournisseurs de services, pendant que la Commission a proposé de proroger BOIRE sans modifications, en repoussant les argumentations des parties intéressées qu'ils font partie de la chaîne d'approvisionnement maritime et qu'ont demandé des modifications.

Le Feport a dénoncé que l'approche de la Commission Européenne exprimée dans le Staff Working Document le 20 novembre passé augmentera les déséquilibres du marché et le manque de transparence qui caractérise le monitorage des parts de marché des consortiums.

En réaffirmant que les terminalisti retiennent important que l'industrie maritime de l'EU puisse bénéficier de moyens particulière comme les exemptions, le Feport donc s'est associé à la demande de majeure transparence et d'une amélioration de textes clé comme les Lignes guide sur les aides de l'État pour le transport maritime et la Consortia Block Exemption Regulation. La fédération a mis en évidence qu'il teste législatifs qui n'ont pas été modifiés pour 15 ans doivent être ajourné pour tenir compte des dévelopements du marché et des dispositions additionnelles qui ont été adoptées de la Commission Européenne.

PSA Genova Pra'
Salerno Container Terminal
Logistics Solution
Vincenzo Miele



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail