ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

7 décembre 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 09:50 GMT+1



29 Novembre 2019

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Réduire les émissions des bateaux en capturant à bord le CO2 et en la déposant dans les sédiments du fond de la mer

Le projet est porté en avant du Danois Maritime Development Center ensemble à des armateurs, constructeurs navals et à Vale

On multiplie les études et les projets qui ont l'objectif de réduire les émissions polluantes des bateaux, pour permettre au transport maritime de couper au moins le 50% ses émissions de gaz à effet serre dans le 2050 par rapport au niveau 2008 comme établi su sein l'International Maritime Organization(du 13 avril 2018).

Un nouveau projet, dénommé decarbonICE, se base sur la capture à bord des bateaux du CO2 produite des moteurs et le suivant stoccaggio du carbone en sites appropriés, avec l'objectif de rendre emploie de combustibles conventionnels prive de carbone. Le projet est porté en avant du Danois Maritime Development Center en collaboration avec un groupe formé de sociétés armatoriali, parmi lesquelles le Japonais Nippon Yusen Kaisha (NYK), le russe Sovcomflot, le Norvégien Knutsen OAS et les Ardmore Shipping, qui ont siège dans les Bermudas, de constructeurs navals, parmi lesquels le sud-coréenne Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering Co. (DSME), et de la société minière brésilienne Vaut.

Le projet prévoit la capture des émissions d'anhydride carbonique et d'autres gaz à effet il serre des présents dans les fumées de déchargement du bateau par un procès cryogénique avec leur transformation en neige carbonique. Donc, avec essayées des technologies employées de l'industrie offshore, la neige carbonique est successivement déposé dans les sédiments du fond de la mer où le CO2 viendra stoccata en mode sûre et restent comme CO2 liquide et CO2 hydrate.

Le projet decarbonICE, qu'il a été entamé le 1° octobre 2019 et sera conclu dans le 2020, est développé avec le but soit de l'adopter sur les bateaux de nouvelle construction soit pour l'actuer sur des bateaux déjà en service. L'objectif de l'initiative est de rédiger une étude de faisabilité et d'entamer la procédure d'approbation de la technologie prés de IMO.

« Aussi en soutenant l'objectif final de disponibilité de combustibles à carbone zéro ou à carbone neutres - il a expliqué le président du projet decarbonICE, Henrik O. Madsen, ex président et administrateur délégué de DNVGL - nous retenons que soit nécessaire une solution pont sans carbone, qui peut utiliser les ressources existantes en termes de bateaux, systèmes de propulsion et combustibles. Le projet decarbonICE a le but d'offrir exactement ceci, et avec une prévue energy penaly basse, bien à de sous du 10% ».

En illustrant les raisons de la partecipation du groupe navalmeccanico sud-coréen au projet, le directeur technique de DSME, Odin Kwon, a remarqué que « l'industrie maritime semble négliger que la capture du carbone à bord avec son suivant stoccaggio en sites appropriés peut même être considérée une solution sans émissions de carbone. À DSME - il a annoncé - nous suivons divergés des groupes de recherche coréens qui étudient le comportement du CO2 injectée dans les sédiments des fonds de la mer. Passé du projet decarbonICE dépendra même comme réduire au minimum la puissance demandée pour le procès de refroidissement cryogénique ».

Logistics Solution
Vincenzo Miele



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail