ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

17 janvier 2020 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 19:25 GMT+1



19 Décembre 2019

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Assarmatori, passé du Marebonus risque d'être compromis des majeurs coûts déterminés des règles IMO 2020

L'association souligne de ne pas pouvoir ne pas partager les préoccupations des entreprises de transport, à elles tourne forcées à actionner sur la frontière subtile de l'équilibre de budget

La dotation financière du Marebonus, la contribution concédée du Ministère des Infrastructures et des Transports pour soutenir l'institution et la réalisation de nouveaux services maritimes pour le transport combiné des marchandises ou pour l'amélioration de tels services, n'est pas plus suffisante pour couvrir les coûts que les armateurs doivent affronter pour adapter ses flottes aux nouvelles dispositions normatives internationales sur la teneur de soufre dans les combustibles navals qui entreront en vigueur le premier janvier prochain. Il le soutient Assarmatori en soulignant la necessité que le gouvernement on fait d'urgence chargé « d'un problème réel que - il a mis en évidence l'association armatoriale - menace de détruire une des plus innovatrices opérations jamais conduite de shipping : les Autoroutes de la Mer ».

Assarmatori a expliqué que le Marebonus, qui est reconnu aux entreprises de transport pour soutenir développe des Autoroutes de la Mer à travers le transfert de camion de la terre à la mer, « n'est pas aujourd'hui suffisant pour couvrir les impacts sur la filière des investissements et des considérables coûts que les compagnies de navigation on trouve à affronter ; tous les deux qui dérivent de l'adaptation des bateaux à la réglementation IMO (International Maritime Organization) qu'il entrera en vigueur parmi deux semaines en imposant l'utilisation de combustible avec teneur de soufre pas supérieur au 0,5% ou en alternative j'emploie de scrubbers ou le recours au gaz Gnl. Solutions - il a observé l'association - qui comporteront une augmentation des coûts de ravitaillement estimé parmi le 20 et le 30% ».

En spécifiant que « les nouvelles charges devront être inévitablement absorbées dans le prix du service de transport maritime et donc de l'entière filière du transport jusqu'au consommateur final », Assarmatori a précisé que l'association armatoriale « ne peut pas ne pas partager les préoccupations des entreprises de transport, à elles tourne forcées à actionner sur la frontière subtile de l'équilibre de budget et à affronter la résistance de la part de leurs clients à compenser les augmentations de coût qu'on trouvera à affronter ».

« On profile - il a dénoncé aujourd'hui le président d'Assarmatori, Stefano Messina, à marge de la rencontre « Nous, la Méditerranée » en cours à Palerme - le risque de compromettre une plus des de brillanux opérations réalisées de shipping italien : les Autoroutes de la Mer, qui ont réduit drastiquement soit le camionnage sur des routes et les autoroutes, soit les niveaux de pollution et le nombre d'incidents, en fournissant au Pays l'unique vraie clé de compattamento économique parmi Nord et le Sud ».

Assarmatori retient donc « indispensable que le gouvernement et particulièrement le ministre des Infrastructures et des Transports, Paola De Micheli, se fassent chargement du problème à travers des mesures extraordinaires qui permettent d'un coté à la flotte à l'oeuvre sur les Autoroutes de la Mer d'affronter les majeurs coûts d'adaptation à la réglementation internationale, autre de ne pas peser sur la compétitivité des entreprises du cammionage qui opteront pour l'option mer - aujourd'hui encore plus green - avec les charges qui en atteindront ».

Pour Assarmatori, « il sert un plus général partage des charges certainement à travers une transmission des mêmes au consommateur final, mais même à travers un renforcement des incitations à l'emploi de la mobilité maritime qui permette aux entreprises de transport d'équilibrer les nouvelles augmentations, en réaffirmant de cette façon les objectifs prévus de je stimule Marebonus et que maintenant ils risqueraient d'être des compromis ».

Autorità di Sistema Portuale Adriatico Meridionale
Evergreen Line



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail