ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

21 septembre 2020 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 22:11 GMT+2



24 Décembre 2019

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
ANITA, le trafic combiné accompagné sur la planche de Brennero n'est pas une solution efficace pour le transfert modal des marchandises

Baumgartner : « il faut que l'Autriche subventionne dans la même mode et equitablement chaque transport intermodal de je transite à travers un Tirolo, soit il accompagné ou pas accompagné »

Le trafic combiné accompagné sur la planche de Brennero n'est pas une solution efficace pour le transfert modal des marchandises. Il le soutient l'association du cammionage ANITA en vue de la rencontre technique Italien-allemande sur les problématiques de transite routier sur la planche de Brennero qui se tiendra lundi prochain, transite - il a mis en évidence ANITA - « qui du 1° prochain janvier subira une nette aggravation suite à l'étendue de la « défence sectorielle » à autres typologies de marchandises, dans ajoutée à celles déjà défendues à transite. La défence sectorielle - il a spécifié l'association - forcera quelques marchandises qui ne peuvent pas transiter sur route à Brennero à utiliser obligatoirement ROLA des chemins de fer autrichiennes avec la modalité du transport combiné accompagné, modalité moins efficace et plus coûteuse par rapport au transport combiné pas-accompagné ».

« S'il se regarde à la politique du transfert modal de la route au chemin de fer adopté de la Confédération helvétique - il a remarqué ANITA - il apparaît évident qu'elle a visé de toujours au transport combiné pas-accompagné puisqu'il est plus efficace et fonctionnel au déplacement des marchandises sur l'arc alpin, par rapport au transport combiné accompagné ». « La politique autrichienne sur je transite ferroviaire à Brennero - il a expliqué le président de l'association, Thomas Baumgartner - n'est rien d'autre qu'un clair et simple financement aux chemins de fer autrichiennes OEBB qui n'offrent pas le service du transport combiné pas-accompagné, en ne disposant pas n ne disposant pas des nécessaires terminaux en Italie ou en Allemagne ».

Selon ANITA, « le risque de fortes contributions seulement à ROLA d'une partie autrichienne, représente une désincitation au transport combiné pas-accompagné pour les opérateurs, sans considérer que pendant que le premier transfère les camions seulement sur des brèves traites, la seconde est compétitive seulement sur les loin traites. Chaque euro de contribution concédée au transport combiné pas-accompagné a un effet triple par rapport à celui produit du transport combiné accompagné ».

« Il faut - il a affirmé Baumgartner - que l'Autriche subventionne dans la même mode et equitablement chaque transport intermodal de je transite à travers le Tirolo, soit lui accompagnés (ROLA) ou non accompagnés. Il est nécessaire que l'Italie et l'Allemagne soient d'accord à contraster fortement cette politique persécute de l'Autriche puisque lesiva et distorsiva de la concurrence parmi des opérateurs, qui va à l'avantage des chemins de fer autrichiennes ».

L'association du cammionage a remarqué en outre que « RFI (Réseau Ferroviaire Italien) ne dispose pas de traces suffisantes pour pouvoir augmenter le transport ferroviaire nécessaire d'absorber toute la marchandise qui ne pourra plus transiter sur route à cause de la défence sectorielle ». « L'Autriche - il a dénoncé Baumgartner - a visé maintenant à une aggravation de la défence sectorielle en Tirolo qui aura forts r3fléchis négatifs sur l'échange des marchandises avec origine/destine en Italie. Nous demandons que dans l'immédiat et comme la possible alternative à ils donnent économique qui est certaine, les véhicules Euro 6 immatriculés après le 31 août 2018, les véhicules GNL, ceux électriques et le H2 soient exonérés soit de la défence sectorielle mais même de la défence nocturne et puissent transiter de nuit sans correspondre le pénible péage nocturne sur le trait innsbruck-Brennero et soient exemptés même de tous les défences, comme ceux du samedi matin. Cela permettrait de diluer le trafic routier sur l'arc des 24 heures, avec un impact environnemental entièrement soutenable ».

« En cas je contrarie - il a conclu Baumgartner - ne reste pas autre solution pour notre Pays et pour Allemagne que viser sur une procédure d'infraction, au moyen du renvoi de l'Autriche à la Cour de Justice EU, avec de la demande de sospensiva des mesures de limitation à je transite routier ». Pour conjurer ce pas, ANITA a souhaité que dans prochain sommet Italien-allemand de fine décembre « rejoigne commun accord sur actions de contraste poser dans être avec urgence vis-à-vis de politiques de Autriche - qui déjà en passé a été condamnée de la Cour de Justice EU - pour analogues mesures et que même la nouvelle Commission EU entende agir comme jusqu'à présent il n'a pas fait, pour rétablir le principe de la libre circulation des marchandises dans l'Union européenne ».

PSA Genova Pra'
Autorità di Sistema Portuale Mar Ligure Orientale



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail