ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

6 juin 2020 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 09:21 GMT+2



23 Avril 2020

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Les compagnies maritimes d’Europe du Nord DFDS et Viking Line blâmer l’impact de l’urgence du coronavirus

Le groupe danois a mis 12 des 50 ferries hors service de la flotte

Le groupe maritime danois DFDS prévoit de fermer le premier trimestre de cette année avec un chiffre d’affaires de 3,81 milliards de couronnes (511 millions d’euros), en baisse de -1,5% par rapport à au cours des trois premiers mois de 2019. L’EBITDA et l’EBIT attendus sont de 610 millions de couronnes danoises (-9,9%) et 133 millions de couronnes danoises (-43,1%). Le rapport trimestriel préliminaire montre un bénéfice 98 millions de couronnes danoises (-38,3%).

Le groupe danois a expliqué que la baisse des résultats a été principalement en raison de l’impact sur l’entreprise Pandémie de Covid-19. En particulier, la réduction du volume a été largement tirée par la baisse des revenus de l’activité de transport de passagers enregistrée Mars. En outre, la moitié de la contraction de l’Ebitda a été produit par une activité plus faible dans le passagers causés par l’urgence du coronavirus et l’autre moitié l’impact de la crise sanitaire sur les transports Marchandises.

Expliquer les mesures prises par le groupe pour effets de l’urgence, DFDS a souligné que depuis la fin de Mars réseau de services maritimes a été limité à 20 routes sur lesquelles les marchandises sont principalement transportées et sont 12 des 50 traversiers qui composent le flotte du groupe.

La crise sanitaire a également eu un impact significatif sur Affaires de la société finlandaise Viking Line, une entreprise la navigation est également activité dans le secteur des transports de passagers et le matériel roulant. La société a annoncé que le volume de passagers ont commencé à baisser en Février dernier et sont a diminué de façon spectaculaire en mars et que, à la suite de la décision de la 16 mars de l’année dernière par les autorités finlandaises pour fermer frontières nationales et d’imposer des restrictions à la mobilité des passagers, les revenus de la compagnie générés par le transport passagers ont pratiquement réduit à zéro, activités qui reste presque ferme car il est permis seul le transport de personnes entre la Finlande continentale et Îles.

Viking Line a expliqué que pour faire face à cette situation mesures ont été prises, y compris la fourniture de à peu près tout le personnel, la réduction des salaires de la gestion et l’annulation des émoluments pour les composants de la conseil d’administration. La société a souligné que quatre des cinq navires battant pavillon finlandais du groupe continuent de uniquement pour transporter des marchandises.

Au premier trimestre 2020, les revenus de Viking Line 75,0 millions d’euros, en baisse de -21,7% même période l’an dernier. Bénéfice d’exploitation et résultat économique net ont été à la fois négatifs et positifs -21,5 millions et -18,7 millions par rapport à négativement pour -14,2 millions et -12,3 millions l’euro au cours des trois premiers mois de 2019.

csteinweg



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail