ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

30 mai 2020 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 23:36 GMT+2



24 Avril 2020

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Les terminalisti portuaires éspagnols apprécient les mesures gouvernementales à l'appui le secteur, mais ils craignent qu'ils ne seront pas suffisants

ANESCO souligne qu'il est toujours difficile estimer l'impact qui la crise provoquera sur le secteur

Les terminalisti portuaires éspagnols ont apprécié, sous réserve, les mesures à l'appui l'économie et de l'occupation assumées du gouvernement de Madrid avec le décret-loi du 21 avril avec le but de faire face l'impact de l'émergence covid-19, mesure qui inclut des actions particulières pour le secteur du transport maritime et de la portualità.

Le décret-loi assigne aux Autorités Portuaires la faculté de réduire de façon motivée le niveau de trafic minimum demandé pour l'an 2020 et établi dans les titres de concession domaniale maritime dans les cas dans lesquels il ne soit pas possible réaliser les activités ou rejoindre le niveau de trafic minimum prévu de la concession à cause de la crise sanitaire pour la pandémie de coronavirus. L'article 16 du décret-loi 15/2020 detail que ces variations peuvent être effectuées sure demandement motivée du concessionnaire et en de la mesure dosée par rapport aux trafics réalisés dans l'exercise financiers 2019 et prévoit en outre qu'elles ne soient pas appliquées pénaux en cas de manquée réalisation d'activités prévues de la concession ou du manqué réalisation du niveau minimum de trafic imputable à l'impact de la crise sanitaire dans le cours de l'exercise 2020.

La mesure législative, à l'article 17, prévoit même la possibilité de réduire importe du loyer domanial dans les cas dans lesquels il soit montré que les concessionnaires aient subi un impact significativement négatif sur leur activité à cause de la crise du covid-19, évaluation de l'impact qui sera effectué cas par hasard sur la de base de l'activité réalisée du concessionnaire dans les derniers quatre ans. Même dans ce cas la procédure sera activée sure demandement du concessionnaire et le décret prévoit que la réduction du loyer ne puisse pas dépasser le 60% de importe total au cas du terminal passagers et le 20% relativement aux autres activités.

Le décret-loi du 21 avril inclut même des mesures relatives aux taxes d'ancrage et prévoit des escomptes et des exemptions pour s'arrête des bateaux en port, parmi lequel l'exemption pour les bateaux qui doivent être mouillés en eaux portuaires suite à un ordre de l'autorité compétente à cause de la crise sanitaire.

À l'article 21 il s'établit en outre qu'à l'acte de la distribution du Fond de Compensation Interportuale pour le 2020, le moyen qui prévoit les redistribuzione annuel de ressources destinées au système portuaire national, elles soient privilégiées ces Autorités Portuaires qu'elles prévoient de conclure l'exercise financiers annuel au passif à cause du manque de recettes déterminées de baisse significatif du trafic des passagers suivi des mesures adoptées pour à faire face à la crise sanitaire.

Si ANESCO, l'association des terminalisti portuaires éspagnols, a évalué positivement la réduction des différentes taxes portuaires, il a observé toutefois que les conteneurs terminal n'en tireront pas quelque bénéfice puisque la mesure normative prend en considération seulement la variable du significatif baisse d'activité sans tenir contre, parmi les divers effets de la crise, celui de la considérable augmentation des coûts opérationnels que les entreprises doivent soutenir pour sauvegarder la santé des travailleurs et entretemps assurer la déroulement des activités et des services.

L'association du terminal operator a en outre remarqué qu'à aujourd'hui il n'est même pas possible déterminer si les mesures adoptées seront suffisantes dans lorsque il est toujours difficile estimer l'impact qui la crise provoquera sur le secteur vu que les effets négatifs restent et les entreprises terminaliste prévoient une drastique réduction du trafic qui comportera des significatives pertes économiques soit à chargement du terminal que d'autres opérateurs de la chaîne logistique.

En se rappellant de que depuis des années les entreprises terminaliste demandent une réduction de la pression fiscale avec le but d'augmenter la compétitivité du système portuaire espagnol, ANESCO a conclu en soulignant que, ensemble à prévue de la réduction du 20% de j'importe du loyer de concession, est souhaitable l'application d'une majeure flexibilité par rapport à toutes les taxes portuaires.

csteinweg
Salerno Container Terminal



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail