ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

9 juillet 2020 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 10:25 GMT+2



17 Juin 2020

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Confetra, positive l'attention tournée du gouvernement au secteur de la logistique

Nicolini : maintenant cependant nous attendons confiants l'exécutif à l'épreuve des faits

La Confédération Générale Italienne des Transports et de la Logistique a exprimé appréciation pour l'attention tournée du gouvernement au secteur de la logistique : « nous avons eu le moyen - il a expliqué le président de Confetra, Guido Nicolini, à conclusion de la rencontre eue aujourd'hui avec le gouvernement à Villa Pamphilj - d'exprimer au Premier Ministre Conte et aux ministres De Micheli et à Patuanelli notre appréciation pour avoir posé la logistique au centre de l'agenda économique institutionnel du Pays. Déjà avec l'article 61 du décret-loi Il soigne Italie - il s'est rappellé de Nicolini - notre secteur a été inséré parmi les filières productives plus stratégiques pour la tenue du Pays. Même dans le document de programmation infrastructurale Italie Rapide, la logistique paraît parmi les priorités, depuis le titre, ainsi comme à elle il sera dédié espace particulière dans le plan national de réformes richiestoci de Bruxelles. Le même Doucement Colao parle d'intermodalità, de ports, de chemin de fer, green logistic. Tout cela - il a souligné le président de Confetra - n'était pas escompté, et représente la reconnaissance à un secteur qui, pendant le lockdown et au coût d'énormes sacrifices économiques, a garanti les approvisionnements du Pays ».

« Maintenant qu'il craint il est posé - cependant il a précisé Nicolini - faut passer à la phase de construction de réponses concrètes. Pour combien il nous concerne - il a spécifié - sur trois planches d'action. Il y a d'abord une émergence infrastructurale pas plus tolérable : oeuvres au ralenti, chantiers bloqués, Gênes et la Ligurie vous paralysez et isolées, l'Italie du Sud déconnecté, trop de ports et aéroports avec des graves problèmes d'accessibilité routière et ferroviaire. Il y a ensuite une émergence simplifications : nous avons avancé 20 propositions normatives particulières pour rendre plus fluide le flux des marchandises et plus facile la vie aux vecteurs. Des bâts penser que dans il craint d'expéditions, le coeur se battent de la logistique moderne, se fait encore référence au Royal Décret de 1942 ».

« Mais nos propositions - il a poursuivi le président de la Confédération - concernent le cammionage, les courriers, le cargo aérien, le cargo ferroviaire. Au-delà de 400 procédures administratives en chef à 30 administrations publiques et qu'ils engendrent environ 30 milliardes de charges bureaucratiques en chef aux entreprises et aux marchandises. Troisième : il presse une politique industrielle pour notre secteur. Nous avons 95mil des entreprises, dont le 90% a moins que cinq millions que chiffre d'affaires et moins que neuf dédiés. La prédominance des contrats de transport est franche destine, nous n'avons pas né « échantillones nationaux » de dimensions globales né un tissé vastes et solides de PMI capable d'être des leaders continentaux. On investit peu en transfert technologique et innovation, même parce que le coût fiscal du travail dévore nos budgets. Le simple transport physique de la marchandise, à basse valeur adjointe de know-how, est victime de baisses de tarifs insoutenables et entre autre nous exportons et importons le 70% des volumes globaux dans un rayon 3mil de kilomètres : pratiquement deux fois la distance entre Milan et Catane ».

« Avec ce nanismo dimensionnel des entreprises, avec cette pression fiscale et avec cet écosystème logistique et des échanges très asphyxié - il a souligné Nicolini - notre secteur risque de ne pas avoir un futur. Et paradoxalement vraiment pendant que le monde - de la Soie à la guerre des droits, en passant pour le Brexit, la route arctique, le débat sur les réseaux 5G - se réorganise autour de la logistique quel pilier des nouveaux rapports de force geoeconomici ».

« Ils ne sont pas - il a remarqué le président de Confetra - des thèmes affrontabili avec « des coûts minimums », subventions, escomptes ou autres propositions du vingtième siècle qui au maximum permettraient la eue du mal survie de nos entreprises. Il y a par contre besoin de discuter d'un paquet des Services 4,0 qui abattent le coin fiscal, soutiennent les investissements innovateurs et digitales, stimules les contrats franc destine, pousse vers les intégrations parmi des entreprises, supportes la capitalisation des mêmes, faciles la formation reste et le passage générationnel. Ceci - il a conclu Nicolini - signifie penser au futur du secteur pour les vingt prochains ans. Nous attendons, confiants, le gouvernement à l'épreuve des faits ».

PSA Genova Pra'



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail