ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

2 juillet 2020 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 20:44 GMT+2



25 Juin 2020

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Mattioli confirmé président de la Fédération de la Mer

Des vice-présidents sont Anton Francesco Albertoni, Luigi Giannini et Vincenzo Petrone

Mario Mattioli, président de la Confédération Italienne Armateur (Confitarma), a été confirmé à l'unanimité pour une seconde envoyée biennal quel président de la Fédération de la Mer, la fédération du système maritime italien constituée dans le mai 1994 qui réunit une grande partie des organisations du secteur. Le conseil de la Fédération a ensuite nommé des vice-présidents Anton Francesco Albertoni (Confindustria Nautique), Luigi Giannini (Federpesca) et Vincenzo Petrone (Assonave).

En outre Laurence Martin, chef du service relations internationales de Confitarma, a été nommée secrétaire général et se passe Carlo Lombardi, qui a recouvert la tâche 2010 après d'avoir suivi la Fédération à partir de sa constitution. Sous-secrétaire généraux ils ont été nommés Francesco Giannotti (Assoporti), Marco Paifelman (Federagenti) et Marina Stella (Confindustria Nautique).

La réunion du conseil de la Fédération de la Mer s'est tenue en visioconférence et a vu la partecipation, au-delà que presque de tous de son composante, même d'invités Alessandro Ferrari (Assiterminal) et Giuseppe Mele (Confindustria).

« Je remercie le conseil de la Fédération de la Mer - il a déclaré Mattioli - que m'a voulue confirmer président de l'organisation de l'cluster maritime italien. Il est pour moi un grand honneur, comme est pour les armateurs que je préside, et réaffirme l'engagement à me battre pour une représentation toujours plus efficace de toute l'économie maritime soit prés du législateur, du gouvernement, des administrations, soit prés de l'opinion publique et des autres réalités associatives, en Italie et à l'étranger. Je réaffirme que mon idée est cette d'une Fédération ouverte à toutes les organisations maritimes qui en ancrent ne font pas partie ou elles en soient sorties, en primis ces de la logistique ».

« Le cluster maritime - il a ajouté Mattioli - il affronte un difficile défi suite à la crise sanitaire et économique, mais est prête à cueillir les opportunités qui se présenteront avec la reprise. À l'instant, nous ne sommes pas en mesure d'évaluer de la gravité de l'impact de la pandémie de covid-19, qui a gravement frappé l'entière économie du monde, incluses évidemment les activités maritimes, généralement fortement complétées dans le commerce international, dont représentent le principal vecteur. Il est évident que les répercussions dépendront de l'évolution de la pandémie et de la capacité riavviare de l'activité économique. Les frontières ont été fermées, la question mondiale est diminuées, la production a été réduite ou même arrêtée. Pour ne pas mentionner l'impossibilité d'effectuer les échanges d'équipage, qui crée une situation très difficile pour tous les maritimes des unités soit des cargos qui donnent pêche. Aujourd'hui - il s'est rappellé du président de la Fédération de la Mer - on célèbre dans le monde entier la Journée du Maritime et cueille l'occasion pour rendre l'hommage de la Fédération de la Mer à tous nos maritimes, auxquels il va notre remerciement pour le rôle qu'ils déroulent sur les unités navales en faveur du bien-être de tous, en garantissant même à coût de graves sacrifices je commerce maritime et les fournitures essentielles pour notre vie quotidienne ».

« Ces temps - il a poursuivi Mattioli - demandent collaboration, solidarieté et une vision optimiste du futur. Dans cette optique il y a deux signaux importants, enregistrés pendant la crise de covid-19. Le premier est qu'il a été reconnu le rôle fondamental du secteur maritime-portuaire en Italie : de récent la ministra des Infrastructures et des Transports a affirmé que « en Italie l'économie de la mer, aussi en étant sous-estimée, est la ressource plus puissante ». Autre signal important est que les nouvelle governance de Confindustria inclut un vice-président avec délégation spécifie l'Économie de la mer. L'Italie est en effet une puissance manifacturière avec disponibilité limée de matières premières, les approvisionnements desquelles arrivent généralement mer, une terre en grande partie péninsulaire, avec beaucoup d'îles et des villes côtières, dont j'y développe n'aurait pas été en passé, et il n'y aurait pas aujourd'hui, sans il caractérise des activités maritimes sur leur réalité sociale et économique ».

« Je ne me fatiguerai jamais de répéter - il a conclu Mattioli - qui celle maritime sont une réalité qui pour son relief et son intégration demanderait une plus efficace et cohérente attention sur le plan politique et administratif, question combien jamais sentie lorsque des compétences maritimes elles ont été progressivement dispersées parmi plus de ministères, en compromettant les possibilités d'élaboration d'une politique nationale du secteur et de sa promotion en domaine européen ».

PSA Genova Pra'



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail