ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

7 aoŻt 2020 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 14:18 GMT+2



28 Juillet 2020

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Décret Simplifications, Assarmatori demande à aides d'urgence pour le secteur des bacs et le cabotage

Assoporti souligne la necessité de modifier la réglementation sur les dragages dans les ports

Le secrétaire général d'Assarmatori, Alberto Rossi, dans le cours d'une audition d'aujourd'hui prés des Commissions jointes des Affaires constitutionnelles et des Travaux publics du Sénat en vue de la discussion du décret-loi Simplifications, a sollicité des aides d'urgence aux compagnies de navigation qui gèrent les bacs sur les Autoroutes de la Mer et sur les routes pour les îles il majore et aux àquelles ils garantissent les liaisons de court rayon.

Rossi s'est rappellé comme le transport maritime, qui est une des infrastructures essentielles pour le Pays, ne se soit pas jamais arrêté pendant les mois de lockdown, en garantissant la continuité territoriale et le maintien de la chaîne logistique indispensables au ravitaillement pour la population et les entreprises. Ce je force - il a souligné - a coûté aux entreprises du secteur pertes opérationnelles sur de base annuelle jusqu'au 70% du chiffre d'affaires et jusqu'à présent du gouvernement elle n'est pas arrivée quelque indemnité. L'unique aide dirigé, d'autre part seulement pour les entreprises de cabotage inscrites au premier Registre, et de qu'il avait été inséré vraiment dans le décret des Simplifications - s'est rappellée - il est sauté au dernier instant. «¬†Pour la vraie ripartenza du Pays - il a mis en évidence Rossi - il faut une aide à tout le secteur du transport maritime court et de long rayon pour conjurer la crise des services et l'émergence occupationnelle¬†».

Rossi a spécifié que les armateurs, en outre, souhaitent «¬†que le gouvernement autorise en temps plus rapides possibles le protocole des croisières partagé avec MIT, le Ministère de la Santé, le Quartier général Général et les associations de catégorie et approuvé du Comité Technique Scientifico. Les croisières - il a remarqué le secrétaire général d'Assarmatori - sont déjà des parties en Asie et en Allemagne. L'Italie ne peut pas rester en arrière¬†».

Rossi a mis en évidence même que le entier cluster maritime a défini avec le Quartier général Général des Capitaineries du port et avec le Ministère des Infrastructures et des Transports une liste de règles semplificative qui aujourd'hui attendent d'être traduites en loi pour donner impulsion au drapeau italien en récupérant la compétitivité perdue. Extrêmement urgent - il a affirmé - elle est même une action jointe avec autres Pays pour dépasser les beaucoup et contradditorie normatifs nationaux qui empêchent la rotation des équipages, en déterminant l'insoutenable situation qui voit dans chaque partie du monde des dizaines de milliers de maritimes bloqués sur les respectifs bateaux. IMO, l'Agence des Nations Unies députée à la navigation maritime - il s'est rappellé de Rossi - du mai passé a émis une circulaire qui fait fonction de cadre de référence pour des protocoles qui puissent faciliter les rotations des équipages à bord des bateaux. Divergées des nations ont déjà adhéré à ce protocole et - il a conclu - l'auspicio d'Assarmatori est que le visage vite même l'Italie.

Hier les Commissions jointes des Affaires constitutionnelles et des Travaux publics du Sénat ont audito même l'Association de Porti Italienne (Assoporti), qu'il a fait présent qu'une intervention de simplification de la réglementation qui actuellement règle les dragages dans les ports n'est pas plus rinviabile. Le président Ugo Patroni Griffi, délégué pour Assoporti, s'est rappellé en effet de que les ports ont une forte exigence d'être dragués avec fréquence, pour garantir l'accès et l'amarrage des bateaux. Sans adaptés des fonds il n'est possible attirer du nouveau trafic, sans dragages manutentivi n'est pas possible ne pas maintenir le trafic existant.

Alle Commissioni vous réunissez des Patrons Griffi a illustré et a déposé une proposition d'amendement qui a le but de simplifier la procédure de dragage des ports et des canaux d'accès, à condition que les matériels creusés soient maintenus à l'intérieur des bassins portuaires, donc sans provoquer donnent au ambient côtier-côtier.

En se référant à il craint mis en evidence hier de l'association, le président d'Assoporti, Daniele Rossi, a souligné que «¬†il est nécessaire de procéder à une simplification normative, en particulier pour ce que concerne les dragages dans les ports. Même au fin d'atténuer les effets dérivants de l'émergence sanitaire - il a observé - il faut rendre les ports plus compétitifs dans bref. Nous nous attendons que nos propositions soient accueillies en siège Parlementaire et de conversion du soi-disant décret-loi Simplifications¬†».

PSA Genova Pra'



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail