ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

31 octobre 2020 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 19:57 GMT+1



22 Septembre 2020

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Lettre ouverte de l’ECSA, des ICS, des FNB et des FIT à l’UE demandant résoudre d’urgence le problème des migrants secourus des navires

Parmi les demandes, celle d’indiquer dans un court laps de temps un port en toute sécurité dans lequel débarquer les personnes secourues

Le associazioni armatorali associations (ECSA) et Chambre internationale de transport maritime (ICS) Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF) et la Fédération internationale des travailleurs du transport (ITF) a émis une alarme quant à l’impact que le nombre croissant de migrants qui tentent de traverser la Méditerranée transport maritime et, dans une lettre ouverte adressée dirigeants de l’Union européenne, ont exhorté les institutions la Communauté à prendre des mesures pour s’assurer que les débarquements sont assurés rapide et prévisible pour les personnes secourues en mer par des navires Marchand.

Dans la lettre, les quatre organisations rappellent que, depuis le plus fort de la crise des migrants en 2014, les a permis d’économiser plus de 80 000 personnes dans le besoin les eaux centrales de la Méditerranée et ces sauvetages ont été grâce à l’assistance rapide des États européens et leurs activités dans la région. Bien que le nombre de les personnes qui traversent ces eaux a diminué - expliquer ECSA, ICS, ETF et ITF - les données suggèrent que cette tendance inverse, Frontex ayant récemment fait état d’une augmentation 86% du nombre de migrants transitent par la route par rapport à la même période en 2019. « Ceci - l’ECSA, l’ICS, les FNB et l’ITF - il est très alarmant pour l’industrie maritime, en tant que routes de migrants expédition internationale, l’augmentation les navires marchands sont susceptibles d’être appelés à prêter Sauvetage. Comme les incidents récents, tels que ceux qui ont impliqué Talia et Maersk Etienne,il ya aucune garantie que ces navires recevront une assistance en temps opportun appropriés lorsqu’ils s’acquittent de leurs responsabilités l’aide humanitaire.

« L’UNCLOS et solas - rappellent également l’ECSA, les ICS, les FNB et les ITF - imposer des obligations supplémentaires aux navires et aux États côtiers pour assurer le sauvetage des personnes en danger en mer, indépendamment de leur nationalité, statut ou statut circonstances dans lesquelles ils se trouvent, et de les atterrir dans un endroit sûr conformément aux instructions reçues par l’autorité de recherche et coordonne l’opération de recherche et de sauvetage.

« es navires marchands - continue la lettre des quatre organisations - ne se soustraira pas à leur responsabilité juridique et morale pour fournir une assistance à ceux qui ont besoin assistance en mer. Toutefois, les navires marchands ne sont ni équipés pour sauver et soutenir des groupes de personnes dans le besoin. Cet exercice pression énorme sur les équipages qui fournissent de l’aide Humanitaire. Même lorsque vous suivez les directives des meilleurs pratiques, les premiers soins, médicaux, la nourriture et l’eau ne conviennent pas à de grands groupes de Difficultés. Il est donc essentiel que les sauvé peut être débarqué à la première occasion dans un endroit en toute sécurité, comme l’exige la loi. En outre, le transfert de personnes secourues en mer est une opération atypique qui implique un risque important pour toutes les personnes impliquées. Enfin, un un grand nombre de personnes secourues et/ou le temps prolongé de leur rester à bord peut augmenter la difficulté pour commandant et l’équipage pour répondre aux exigences de la traitement humain des personnes secourues sur la base de la règle SOLAS V/34.6 et la capacité du commandant à responsabilité d’assurer la sécurité et la protection de la personnel du navire.

« Bien que les pressions supplémentaires causées par la pandémie Covide-19 sont pleinement reconnus - observent encore ECSA, ICS, ETF et ITF - continue d’être essentiels remplir leurs obligations de coopérer au sauvetage et au sauvetage et trouver des solutions pragmatiques et rapides afin qu’à la navires commerciaux participant aux opérations SAR est indiqué comme refuge où, dans un court laps de temps, débarquer des migrants sauvetages.

« es incidents récents - conclure ECSA, ICS, ETF et ITF - ont vu des navires marchands ne pas reconnaître leur droit de personnes débarquées dans les États européens, provoquant une crise humanitaire à bord pour les personnes secourues et Équipage. Ces situations soulignent la nécessité de solutions à long terme et un cadre coordonné entre les membres de l’UE en ce qui concerne leurs obligations en vertu de l’UE coordonner les opérations de sauvetage. Ce devrait inclure des directives claires et fiables pour tous ces assurer le débarquement en temps opportun des personnes secourues par le navires marchands dans un endroit qui minimise le risque de sécurité des navires, des personnes secourues, commandants et équipages, conformément aux obligations imposée par SOLAS. L’ECSA, l’ICS, l’ETF et l’ITF appellent l’UE et d’objectifs pour faciliter la réalisation de ce résultat sans plus tarder, compte tenu de la nécessité la sauvegarde et la sécurité des navires marchands, marins et les gens qu’ils ont secourus.

PSA Genova Pra'



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail