ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

27 novembre 2020 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 21:41 GMT+1



10 Novembre 2020

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
L’assologue demandera au gouvernement la reconnaissance logistique en tant que service public essentiel

A également appelé à l’inclusion des contrats de services logistique dans le Code civil. Gentile: dans la comparaison sur le renouvellement la composante « flexibilité » doit être être en vedette

L’assologue demandera au gouvernement que la logistique la reconnaissance immédiate du « erserv » est attribuée secteur public essentiel » et que les contrats de services logistiques sont inclus dans le Code civil. Cela a été annoncé aujourd’hui par le Présidente de l’association, Andrea Gentile, à l’ouverture de la Édition 2020 de l’Observatoire logistique des contrats de la Politecnico di Milano, cette année dédiée aux effets de urgence sanitaire sur la logistique de tiers. « Il est il est nécessaire de souligner - expliqué Gentile - comment, dans un instant aussi difficile que c’était la première phase de la pandémie, aux côtés des structures et des professionnels de la santé engagés avec l’abnégation dans un effort extraordinaire, un rôle tout aussi important a été réalisé par les opérateurs logistiques. Un début 2020 - a noté le président d’Assologistica - bien sûr, le risque objectif d’ajouter à la crise sanitaire de fournitures. Tout cela, cependant, n’est pas Succès. Logistique pour le compte de tiers, bien qu’avec d’énormes difficultés et dans un climat souvent chaotique, a plutôt donné une réponse de efficacité, évitant ainsi l’effondrement du système développement socio-économique de notre pays.

Annonçant que « l’essologue va demander au gouvernement la reconnaissance immédiate du « ersiment public essentiel » pour toutes les activités logistiques avec leur application les règles de la loi n° 146/90 et les modifications ultérieures pour la durée du sursis de l’état d’urgence. Gentile a souligné que « ela sensibilisation accrue à toutes les composantes sociales Impliqués. Une telle règle, a-t-il ajouté, pourrait générer un effet médiatique très positif : il serait clair pour tout le monde que ceux qui travaillent dans la logistique contribuent au soutien du pays. Bien sûr - précisé le président de l’Essologistica - tels le statut n’est demandé que pour la période de séjour de la l’état d’urgence et n’aurait aucun fardeau sur l’État.

Gentile a annoncé que, par ailleurs, Essologistica « a a décidé d’appeler à une intervention gouvernementale et parlementaire pour l’inclusion dans le Code civil du contrat de services logistiques. L’opérateur logistique - a-t-il expliqué - est en fait encore protections réglementaires prévues à la place pour les autres parties qui phases spécifiques de l’activité logistique. Parmi les différents avantages de la révision que nous avons demandée doivent être une baisse des litiges civils, dont les causes sont aujourd’hui non seulement par des raisons de non-conformité, mais précisément par défauts dans l’interprétation des règles que la nouvelle législation irait régler le sort. Il ne faut pas oublier que l’entrée entre les contrats consacré dans le Code civil représente également le reconnaissance d’un modèle contractuel régissant quotidiennement la manipulation des marchandises dans notre pays, contribue de manière très significative à la croissance du PIB et elle garantit les moyens de subsistance de millions de personnes.

Gentile a également abordé le thème du renouvellement du contrat travailleurs de la logistique se souvenant que la table de renouvellement de ce contrat, qui a expiré en décembre 2019, venait de commencer son travail, rendu difficile par les grands et composites employeurs (plus de 20 organisations sont présentes à la table employeurs), lorsque la crise sanitaire a Négocié. Gentile a précisé que, malgré l’interruption de la comparaison que les homologues n’ont jamais perdu de vue dans ces mois et que le thème des amortisseurs sociaux ainsi que protection de la santé avec la signature des protocoles a maintenu en vie et la confrontation incessante avec un esprit - il souligné le président de l’Essologistica - que vous pouvez définir la collaboration. Maintenant, le syndicat, à partir du niveau confédéral - gentile également rappelé - demande de revenir à la négociation et en septembre et octobre, les parties rencontré à nouveau. Bien sûr, a-t-il souligné, réunions ont eu lieu en petits groupes ou à distance, mais il n’est pas seulement le mode de réunion qui a changé, même les thèmes de la discussion à ce stade ne seront pas habituels : demande au syndicat - prévu Gentile - fera face le thème du travail intelligent, mais - a souligné le président de Assologistes - il sera nécessaire d’évaluer si ce mode, techniquement, est un choix organisationnel efficace parce qu’il est clair que l’urgence a imposé des choix qui les obligent à s’adapter, mais avec le retour à la normalité, le choix doit être évalué du point de vue de économique et organisationnelle. Gentile a également fait savoir que, à partir de l’importance stratégique du monde de la logistique et conscientes des difficultés auxquelles le secteur est confronté, les parties ont l’intention de proposer aux institutions des mesures à l’appui de la entreprises et travailleurs, mais aussi des actions et des interventions prévention des irrégularités et le développement de la légalité.

« ssologistica - dit Gentile - n’a pas l’intention de pour éviter la confrontation sur les thèmes classiques d’un renouvellement contractuel, mais face à une situation d’extrême incertitude comme celle qui nous vivons la première préoccupation doit être de maintenir sur le marché des entreprises et la sauvegarde des emplois. Lla le tout avec une clé de négociation dans lequel le composant « flexibilité » est mis au premier plan, parvenant à adapter les règles du travail aux besoins de l’entreprise et aux imprévus que la pandémie que nous sommes certains ne nous épargneront pas.

PSA Genova Pra'



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail