ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

27 janvier 2021 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 16:39 GMT+1



16 Décembre 2020

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Signature de l’accord pour le renouvellement de toutes les sections de la convention collective nationale de travail dans le secteur maritime

Elle concerne environ 65 000 travailleurs du transport maritime, entre le personnel maritime et administratif

Aujourd’hui à Rome, les associations d’armateurs Confitarma, Assarmatori, Assorimorchiatori et Federimorchiatori ont signé avec le syndicats Filt-Cgil, Fit-Cisl et Uiltrasporti l’accord pour le renouvellement de tous les articles de la convention collective nationale de du secteur maritime, valable jusqu’au 31 décembre 2023.

Les syndicats ont souligné que accord sur le renouvellement du contrat national de l’industrie des armateurs impliquant environ 65 000 travailleurs du transport maritime, entre les gens de mer et les trois ans après l’expiration du 31 décembre 2017 et après une longue et compliquée né gociation

Les secrétaires généraux de Filt Cgil, Stefano Malorgio, de Fit Cisl, Salvatore Pellecchia, et Uiltrasporti, Claudio Tarlazzi, a expliqué que « d’un point de vue économique, il est devrait pour l’ensemble du personnel une augmentation globale de 6 %, calculé sur le tableau minimum de l’échelle paramétrale. La couverture de la période de vacances contractuelle est égale à 750 euros au total paramètre 141 pour les gens de mer et le 5ème niveau de la système de classification pour le personnel au sol et administratif. Le décaissement sera déboursé en trois tranches.

Malorgio, Pellecchia et Tarlazzi ont été satisfaits « pour l’attestation finale de ce renouvellement, réalisé dans un phase très délicate pour notre pays et dans un contexte le secteur socio-économique mondial riche en incertitudes en raison de la de l’urgence sanitaire. Ce contrat - ils l’ont souligné - représente pour tous les travailleurs du secteur maritime une un instrument réglementaire renouvelé qui réalise la CCN unique l’industrie des armateurs. Comme prévu dans les accords interconfédéral - enfin rappelé les trois dirigeants syndicaux autorités nationales - l’hypothèse d’un accord sera soumise à la validation par les travailleurs.

Les représentants des employeurs ont noté que « contrat qui, en termes de salaires, combine les attentes de la travailleurs du secteur - intéressés à déterminer augmentations qui donneront aux salaires un pouvoir suffisant pour recouvrer leur et l’état difficile des entreprises les armateurs, gravement touchés par la pandémie mais confiants dans une reprise à moyen terme.

« D’un point de fait réglementaire », a déclaré Confitarma, Assarmatori, Assorimorchiatori et Federimorchiatori - les parties ont a poursuivi la voie de l’amincissement et de la simplification d’une qui, au fil du temps, avait été alourdi par la sédimentation de négociations ultérieures. Il a toutefois été maintenu une négocier un canal pour aborder des questions que les conditions générales ne ils ont permis de résoudre cette partie contractuelle de la session.

Le Président de Confitarma, Mario Mattioli, a observé comment le renouvellement du contrat, dans les conditions actuelles de très grave difficultés pour la plupart des armateurs, représente un défi pour tout un secteur qui décide d’investir sur son avenir dans la conviction qu’il s’agit d’un segment développement du pays. Il était - il spécifié - d’une « négociation longue et complexe, non sans de rugosité, mais toujours effectuée avec beaucoup de respect pour le positions de chaque partie. La délégation des armateurs et en particulier Angelo D’Amato, président de la Commission des relations ressources industrielles et humaines de Confitarma, a su gérer avec équilibre extraordinaire moments très difficiles et grands Tension. L’avis conjoint partagé avec les syndicats, contenant des propositions importantes pour le gouvernement - il a a souligné Mattioli - est la démonstration des relations industriels matures et responsables. Si ces propositions sont prises en considération, peut donner un nouvel élan à la l’occupation maritime italienne.

Exprimant ma cœur au résultat obtenu qui témoigne de l’esprit constructif qui a toujours caractérisé la relations avec les syndicats, le Président de la Stefano Messina, d’Assarmatori, a souligné qu’ils étaient traversé « même des moments de grande tension en raison d’un période sans précédent de crise économique, mais plus sur le plan social, et - a-t-il précisé - nous sommes les surmonter grâce à un fort sens des responsabilités des parties. L’aspect économique, cependant - a souligné Messine - n’est pas le seul signe d’un tournant dans cet accord entre les entreprises et les syndicats: pour la première fois, en fait, le secteur du travail maritime sera réglementé par un seul contrat, confirmant une unité substantielle du monde armateurs face aux défis fondamentaux l’union maritime et l’économie nationale.

Confitarma, Assarmatori, Assorimorchiatori et Federimorchiatori ont précisé que le nouveau texte contractuel sera également appliqué au personnel maritime et administratif de la entreprises, aujourd’hui associées à Assarmatori, qui ont été jusqu’à présent bénéficiaires de la négociation collective conclue par Fedarlinea, une association qui, dans le passé, représentait l’armement Public.




Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail