ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

5 mars 2021 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 17:44 GMT+1



12 Février 2021

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
L’année dernière, le trafic de fret dans le port de Trieste diminué de -13%

Augmentation du nombre de biens divers à la fin de 2020

En 2020, le port de Trieste a déplacé plus de 54 millions de tonnes de marchandises, avec une baisse de -13% sur l’année qui est le résultat de la réduction des volumes de charges mouvementé dans les quatre trimestres de l’année dernière dans tous les principaux segments de produits, à l’exception de celui des marchandises qui, au dernier trimestre de 2020, sont retournées à montrent un changement de pourcentage dans le signe positif.

« Malgré la situation économique », a commenté le Président de la de l’Autorité du système portuaire de la mer Adriatique Est, Zeno D’Agostino - les données nous donnent une idée d’un port sain et la courbe de trafic a augmenté un peu à fin d’année pour certains secteurs, mais nous devrons attendre un peu plus longtemps, pour revenir aux chiffres de la phase pré-covid.

La réduction des volumes déplacés l’an dernier est a été causée par la contraction de -13% du trafic de la qui est tombé à 37,6 millions de tonnes et par la baisse beaucoup plus prononcée (-70%) de la masse solide à environ 514 000 tonnes. Plus de contenu l’arriération des biens divers qui, avec un total de plus de 16 millions de tonnes, a diminué de -5 %.

L’AdSP a précisé que si la réduction des volumes de biens divers et surtout de vrac liquide, à commencer par pétrole, sont dues à la baisse de la demande qui a commencé avec le covid, pour la masse solide le résultat est causé par la diminution de produits métallurgiques, minéraux et charbonniers en général suite à la fermeture de l’aciérie de Trieste en Ferriera di Servola.

L’administration portuaire a souligné que le plus grand nombre de année dynamique et vitale de l’année qui vient de s’achever s’est avéré être matériel roulant, qui a enregistré une croissance de +7% par rapport à 2019 grâce à la consolidation des résultats positifs de la dernière trimestre de 2020, atteignant 243 500 unités transitées. Tendance positive - a annoncé l’AdSP - que dans le mois de décembre s’est encore orienté à la hausse, établissant une à deux chiffres (+25 %).

L’an dernier, le trafic conteneurisé seulement - avec 776 000 teu mouvementé - a montré une petite baisse de -2%, diminuer - fait connaître l’administration portuaire - qui est en raison de la diminution du trafic en service sur les navires ro-ro et pour la Turquie et non pour la longue distance avec le Far Est. En fait, le terminal à conteneurs du Quai VII, avec 688 000 teu, la crise est basée sur les valeurs 2019.

En ce qui concerne la manutention ferroviaire, en 2020, le 8 000 trains (-17 %). L’AdSP a expliqué que encore une fois, il n’a pas pesé la pandémie, mais le réduction des effectifs du traitement des trains à la Siderurgica Triestina, et a précisé que, sans ceux-ci, la perte trafic ferroviaire total dans la zone portuaire aurait été beaucoup plus faible (-8 %).

Quant au port de Monfalcone, également géré par le port de la mer Adriatique orientale, en 2020, il 2,9 millions de tonnes de marchandises, avec une diminution du nombre de -28% par rapport à 2019. Le secteur solide en vrac, avec 2,0 millions de tonnes, a diminué de -31 %, tandis que les biens divers ont perdu -20%. L’administration portuaire a a précisé que la tendance négative de Portorosega est affectée par la principalement la baisse du charbon (-95 %) avec 22 000 Tonnes. Les produits métallurgiques, qui représentent la première type de marchandises par poids avec 63% du trafic total du port d’Isontino, a enregistré une perte de 21 %, tandis que le la cellulose, le deuxième secteur aéroportuaire en importance en poids, a 710 000 tonnes (-9%). La circulation automobile aussi géré par Cetal, société contrôlée par le Groupe Grimaldi, totalisé un solde négatif (-40%) avec 86 000 unités entre les véhicules et les voitures des plus constructeurs automobiles, avec une moyenne mensuelle de plus de 7 000 véhicules transportés sur cinq connexions mensuelles moyennes avec Grèce, Israël et la Turquie.




LineaMessina


Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail